11ème édition de la Journée Internationale du drépanocytaire : Réception d’un don de produits pharmaceutiques aux malades du CNRD

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

 

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du drépanocytaire, l’Association de Lutte contre la Drépanocytose au Niger (ALDN), en collaboration avec la Direction de la Coopération Internationale (DCI) de Monaco, a procédé à la  remise d’un don composé de produits pharmaceutiques, aux malades drépanocytaires du Centre National de Référence de la Drépanocytose (CNRD). La cérémonie s’est déroulée en présence notamment du PCA dudit centre, Pr Daouda Hamani, de la Présidente de l’ANLD, Mme Fatimatou Hima, du Médecin Référant de la DCI de Monaco pour la drépanocytose, du Représentant –Pays de la DCI Monaco, de la Directrice et du personnel du CNRD, ainsi que des nombreux malades et leurs parents.

Remettant les nombreux kits, d’une valeur d’un (1) millions FCFA à la Directrice dudit centre, Mme Fatimatou Hima, a indiqué que ce geste suscité par son association et financé par la DCI, symbolise la concrétisation d’un des objectifs de son organisation, à savoir: ‘‘l’ALDN au service des malades’’. Elle a  ensuite ajouté que la prise en charge de la drépanocytose est hors de la portée des parents donc une maladie coûteuse. «Plusieurs malades sont admis en hospitalisation sans ressources. Situation aggravante pour l’état du malade. C’est pourquoi, l’ALDN a plaidé auprès de la DCI de Monaco un appui en médicaments, sous forme de kits d’urgence afin d’offrir gratuitement le traitement du premier jour d’hospitalisation», a déclaré Mme Hima. Ainsi, selon la présidente de l’ALDN, 250 malades qui seront admis au CNRD, dont 70% des enfants et 30 % d’adultes, bénéficieront gratuitement des premiers traitements. «Ces kits serviront à calmer la douleur, à faire baisser la fièvre et à juguler ainsi l’infection chez les drépanocytaires en crise. Ce don va, sans doute, soulager des familles, qui par ma voix expriment toute leur reconnaissance à l’endroit de la DCI de Monaco», a ajouté Mme Hima, avant d’appeler à un bon usage de ce précieux don pour les malades.

Quant au Médecin Référant de la DCI de Monaco pour la drépanocytose, Pr Eric, il est intervenu, pour évoquer les causes, les conséquences et le traitement, ainsi que l’ampleur de la maladie et les avancées enregistrées dans la lutte. Pr Eric a estimé que le meilleur moyen pour lutter contre cette affection est le dépistage précoce, qui permet une prise en charge précoce. Il a ensuite fait le lien entre la Covid-19 et la drépanocytose. «Actuellement, il n’y a pas de données spécifiques sur l’impact potentiel du virus SRAS-Cov2, responsable de la Covid-19, concernant les patients atteints de la maladie des globules rouges. Cependant, il est probable que le risque soit accru pour les drépanocytaires, en raison de l’atteinte respiratoire privilégiée de ce virus. L’infection pourrait déclencher une crise, un symptôme thoracique aigu ou une surinfection pulmonaire», a indiqué le Pr. Eric.

Pour sa part, le PCA du CNRD, le Professeurs en Biochimie, Daouda Hamani, n’a pas caché sa joie et la reconnaissance du centre pour ce geste, très significatif et surtout à un moment où notre pays traverse une période de pandémie de la Covid-19. «En cette circonstance, je voudrais vous remercier pour ce geste, combien important, aussi bien pour les drépanocytaires, que pour le Centre National de Référence de la Drépanocytose. Car, il contribuera, sans aucun doute, à l’amélioration des prestations offertes au niveau de ce service mais aussi pour vous garantir que ce don sera utilisé à bon escient comme vous l’aurez souhaité», a rassuré le PCA.

Notons qu’au Niger, le taux de prévalence de la drépanocytose est de 23,2%, ce qui veut dire que près du quart de notre population porte potentiellement le gène drépanocytaire.

 

Mahamadou Diallo(onep)