11ème réunion du comité de pilotage de la mission EUCAP-Sahel Niger : Bilan et perspectives des activités de la mission et état de mise en œuvre de la stratégie nationale de la sécurité intérieure

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le premier ministre, chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini a présidé, hier dans l’après-midi, au Palais des Congrès de Niamey la 11ème réunion du comité de pilotage de la mission EUCAP-Sahel Niger. Conformément à l’ordre du jour, les assises ont porté sur le bilan et les perspectives des activités de la mission EUCAP-Sahel au Niger et le point de la mise en œuvre de la stratégie nationale de la sécurité intérieure. Ce fut également le lieu de présenter le nouveau mandat de la mission.

La session a réuni autour du premier ministre, chef du gouvernement, les membres dudit comité notamment les ministres nigériens en charge de la défense, de l’intérieur, de la sécurité publique et de la justice, des membres du corps diplomatique européen accrédités au Niger avec à leur tête Mme Ionete Dénisa-Elena, des responsables des forces de sécurité intérieure et des experts européens.

La réunion intervient dans un contexte marqué au plan mondial par la pandémie de la COVID-19 et au plan national par la catastrophe d’inondations qui préoccupe tant l’Etat et ses partenaires.  « C’est dire qu’en plus des défis sécuritaires, auxquels notre pays fait face, le gouvernement s’attelle également, sans relâche, à la prise en compte de toutes ces contraintes », a dit le premier ministre, chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, avant d’en appeler une fois de plus, à la solidarité des partenaires.

La 11ème réunion du comité de pilotage d’EUCAP-Sahel Niger a examiné quatre points. Il s’agit du bilan des activités de la mission (du 31 octobre 2019 au 28 septembre 2020); l’état de mise en œuvre de la stratégie nationale de la sécurité intérieure; la présentation du nouveau mandat d’EUCAP-Sahel Niger et perspectives pour la période d’octobre 2020 à septembre 2022 et enfin un point de divers.

EUCAP-Sahel Niger est une mission civile présente au Niger depuis 2012. Elle contribue au renforcement de capacité de nos forces de sécurité, notamment à travers la formation; l’appui-conseil dans l’élaboration des documents stratégiques ainsi que la fourniture d’équipement divers. « Toutefois  en dépit des efforts consentis par notre pays et nos partenaires, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, la situation sécuritaire dans la zone des trois frontières Burkina-Mali-Niger et dans le bassin du Lac Tchad, reste préoccupante, même si ces derniers mois on note une certaine accalmie », a déclaré le chef du gouvernement. A cet effet, il a invité les partenaires comme ceux de l’Union européenne à poursuivre, à renforcer et à adapter l’appui consenti dans le domaine de la sécurité au profit de notre pays, fondant l’espoir que le nouveau mandat d’EUCAP-Sahel prendra en compte le nouveau défi. Le chef du gouvernement a par la suite réaffirmé la ferme détermination des plus hautes autorités du pays, au premier rang

desquelles SE. Issoufou Mahamadou, Président de la République, chef de l’Etat, à lutter contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière organisée.

« Nous avons aussi, une très forte volonté politique exprimée au plus haut niveau de l’Union Européenne, pour renforcer le partenariat avec le G5-Sahel et avec le Niger en particulier », a affirmé de son côté la Cheffe de la Délégation de l’Union Européenne au Niger, Mme Ionete Dénisa-Elena. Elle a soutenu que l’appui se poursuivra tant dans le domaine sécuritaire qu’en développement, dans les domaines la santé et de la macroéconomie. Avec le nouveau mandat reconnaissant tant la pertinence du travail mené jusque-là, mais également le progrès que ses principaux partenaires (les forces de la sécurité intérieur, le ministère de la justice et les structures judiciaires) ont accompli, «EUCAP- Sahel Niger est dans le concret», a déclaré la Cheffe de la Délégation. « Nous discutons maintenant, avec les autorités nationales et les institutions compétentes, de la possibilité d’appuyer, dans le cadre du mandat actuel, l’encadrement-formation-conseil des forces de sécurités intérieures pour la préparation des élections à venir, et la réponse à apporter au fléau d’inondations », a indiqué Mme Ionete Dénisa-Elena.

 

 Ismaël Chékaré(onep)