19ème conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement du CILSS par visioconférence : Le Président Issoufou Mahamadou invite les partenaires à poursuivre et accroître leurs appuis au CILSS

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a participé, hier par visioconférence, à la 19ème conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres du Comité Inter-Etats de la lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS). La cérémonie d’ouverture des travaux a été marquée par plusieurs allocutions, dont celle du Président de la République du Niger, SE. Issoufou Mahamadou, Président en exercice de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO et président du Comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle de l’UEMOA, ainsi que le discours de SE. Roch Marc Christian Kaboré, Président du Burkina Faso et Président en exercice du CILSS. Outre les discours des dirigeants des institutions régionales, plusieurs partenaires techniques et financiers se sont également prononcés, à l’ouverture des travaux.

 

Il faut rappeler que cette conférence a  fait l’objet de report, du 13 juillet dernier à la date d’hier, suite au décès du Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, dans son discours d’ouverture de la conférence, le Président burkinabé a  d’abord présenté, au nom de la communauté, ses condoléances au peuple ivoirien, à son gouvernement et à la famille de l’illustre disparu.

Abordant les performances du CILSS, le Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat a déclaré que, «la mualisation des efforts et le rapprochement avec toutes les organisations régionales et sous régionales, notamment la CEDEAO, l’UEMOA et le G5 Sahel sont nécessaires et indispensables à l’efficacité de nos interventions, stratégiques et politiques». SE. Roch Marc Christian Kaboré s’est, en effet, réjoui des résultats probants de la coopération de l’institution avec ces organisations sous régionales avant d’encourager son extension aux autres régions du continent, telles que la CEEAC, la CEMAC et le NEPAD. Il a, ensuite indiqué que cette conférence des Chefs d’Etat et de gouvernements intervient pour examiner et entériner les résultats de l’importante réforme institutionnelle du CILSS dont l’objectif est d’aboutir à un nouveau schéma institutionnel, organisationnel, administratif et financier qui consacre sa rénovation. Ceci, précise le Président Kaboré, afin de la rendre plus performante et efficace dans la réponse à apporter aux besoins des Etats membres et leurs laborieuses populations.

Pour sa part, le Président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), président du comité de haut niveau sur la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle de l’UEMOA, le Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou a soutenu que le CILSS a travaillé dans une perspective de développement et d’intégration des pays membres, dans les domaines de la sécurité alimentaire; de la maitrise de l’eau et la lutte contre la désertification. «Depuis une cinquantaine d’années, le CILSS a contribué à l’émergence d’une vraie conscience de la vulnérabilité du Sahel et des solutions qu’elle appelle», a déclaré le président Issoufou Mahamadou. Il a ensuite évoqué le cadre des programmes de coopération régionale entre la CEDEAO, l’UEMOA et le CILSS, cadre qui n’a fait qu’évoluer depuis l’amorce de son harmonisation en 1998, afin de maximiser l’impact des interventions. Au demeurant, le Chef de l’Etat a lancé un appel à tous les acteurs, pour une mise en œuvre rigoureuse des recommandations faites dans le cadre notamment de la réforme institutionnelle envisagée, au regard des défis qui persistent.

Ismaël Chékaré(onep)