19ème Congrès statutaire de l’Union des Syndicats des Travailleurs du Niger (USTN) : M. Alain Adikan élu nouveau Secrétaire général de l’organisation

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Du 24 au 25 septembre, l’Union des Syndicats des Travailleurs du Niger (USTN) a tenu, à Niamey, son 19ème Congrès statutaire couplé au 61ème anniversaire  de ladite centrale syndicale sous le thème «Démocratie et bonne gouvernance en Afrique : rôle des syndicats». Au cours de ces travaux les congressistes ont passé en revue les textes qui régissent le fonctionnement de cette structure avant de renouveler l’équipe dirigeante. C’est le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, M. Ibrahim Boukary qui a présidé l’ouverture des travaux.

A l’issue des travaux un nouveau Bureau exécutif a été mis en place avec Alain Adikan comme Secrétaire général. Il a obtenu 76 voix sur 105 contre 29 voix pour son challenger M. Alio Hassane Samna. Notons que les congressistes ont formulé des recommandations et des résolutions pour dynamiser le cadre organisationnel. Au cours de ces échanges, il a été question de l’examen et l’adoption du règlement intérieur, puis les communications des centrales amies, ensuite la présentation du thème du congrès et débats, suivi de la présentation et l’adoption des rapports moraux du BEN. Il y a eu aussi l’examen et l’adoption du cahier de charges ; la présentation et l’adoption du rapport financier enfin la présentation de la déclaration de la politique générale.

A l’ouverture des travaux, le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale a dit que la tenue d’un congrès reste et demeure un cadre approprié pour examiner non seulement toutes les questions liées au contrôle de gestion de celle-ci, mais aussi celui de formuler et de donner des avis motivés, notamment à l’assemblée générale. Il a par la suite assuré que les délégués présents feront en sorte que ces assises débouchent sur de résultats probants. S’agissant de la commémoration des 61 ans de l’USTN, M. Ibrahim Boukary a dit que même dans la vie d’une personne, 61 ans c’est l’âge de la sagesse ! Et en Afrique, on a non seulement coutume de dire que «la véritable force commence par la sagesse», mais aussi  que la sagesse est la fille de l’expérience».

La tenue de ce 19ème Congrès statutaire et la célébration du 61ème anniversaire de interviennent cette année encore, non seulement dans un contexte national marqué par la pandémie de Covid-19, mais aussi des inondations et la multiplication des attaques terroristes. «Cette situation demeure une réelle préoccupation pour le Gouvernement car, elle est encore génératrice de multiples conséquences sociales et économiques négatives, compromettant ainsi la réalisation des aspirations légitimes de beaucoup de nos compatriotes», a déclaré le ministre de l’Emploi en charge de l’Emploi.

Et c’est pour cette raison, «nous nous employons à relever les défis majeurs afin de créer les conditions de la prospérité, ainsi que celles d’une paix durable et d’une justice sociale effective. Pour ce faire et pour vous répondre, il nous faut encore jeter les bases d’un Programme d’actions conçu pour nous orienter vers un meilleur avenir du travail qui dépendra des choix judicieux que nous ferrons ensemble», a assuré M. Ibrahim Boukary.

Auparavant, le secrétaire général sortant de l’Union des Syndicats des Travailleurs du Niger, M. Zaman Allah Mahaman a expliqué qu’aujourd’hui l’échiquier syndical nigérien compte 14 Centrales Syndicales Nationales et près de 400 syndicats de base. «L’USTN compte aujourd’hui 52 syndicats affiliés issus de tous les secteurs d’activité professionnelle qui mobilisent dans leurs rangs environ 43.000 militants sur un potentiel de plus de 185.000 salariés que compte le Niger sans compter les travailleurs du secteur informel qui représentent 70% de la population active du Niger. Elle est la troisième Centrale Syndicale du Niger depuis les élections professionnelles du 31 juillet 2019», a-t-il confié. Notons que l’USTN est présente dans toutes les régions du Niger comptant ainsi 8 coordinations et 72 sections. De la date de la création de cette organisation à ce jour, 13 Secrétaires Généraux se sont succédé à sa tête.

 Mamane Abdoulaye(onep)