19ème édition de la Journée mondiale du donneur de sang : Un appel à rejoindre le mouvement pour sauver des vies

Société
Spread the love

Sharing is caring!

A l’instar de la communauté internationale, le Niger, célèbre ce mardi 14 Juin 2022, la 19ème édition de la Journée Mondiale du Donneur de Sang, sous le slogan «Donner son sang : un acte de solidarité. Rejoignez le mouvement et sauvez des vies !». Cette date a été choisie pour célébrer l’anniversaire de Karl Landsteiner, un célèbre scientifique autrichien qui a remporté le prix Nobel pour sa découverte du système de groupes sanguins A-B-O. Instituée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2004, cette journée a pour but d’encourager le don du sang, de promouvoir l’importance de cet acte et de remercier tous les donneurs et le personnel de santé.

A la veille de cette journée, le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires Sociales, Dr  Illiassou Idi Mainassara, a livré un message dans lequel, il a précisé que la célébration de cette journée vise plusieurs objectifs dont celui de remercier les donneurs de sang partout dans le monde et sensibiliser plus largement à la nécessité de donner régulièrement et bénévolement son sang ; reconnaître et promouvoir l’utilité du don de sang volontaire et bénévole; sensibiliser à la nécessité d’accroître les investissements publics en faveur de systèmes nationaux de transfusion sanguine durables et résilients et d’une collecte de sang plus large auprès de donneurs volontaires et bénévoles, etc. «Si donner son sang a une importance aussi cruciale, c’est parce que cet acte permet de guérir et d’offrir une chance de survie à des millions de personnes hospitalisées chaque année. En effet, le sang et les produits sanguins sont des ressources essentielles à la bonne prise en charge de ces personnes hospitalisées pour des raisons diverses : les accidents de la voie publique, les interventions chirurgicales, la drépanocytose, le cancer, les hémorragies, etc.» a rappelé Dr Illiassou Idi Mainassara.

Ainsi, le ministre en charge de la Santé publique a précisé que le besoin en sang est universel, mais l’accès au sang pour toutes les personnes qui en ont besoin ne l’est pas. Les pénuries de sang sont particulièrement préoccupantes dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Selon les normes de l’OMS, si 1 à 2% de la population totale d’un pays donne du sang cela aurait été suffisant pour assurer l’autosuffisance en produits sanguins. Le Niger, comme beaucoup d’autres pays, est selon le ministre de la santé publique, encore loin de cet objectif, car en 2021, sur 241.128 dons attendus (1% de la population), 179.079 ont été réalisés soit 74%. Parmi ces dons réalisés, seuls 28% ont été prélevés auprès de donneurs volontaires. «Au regard de cette situation, nous devons donc redoubler d’efforts en matière de sensibilisation des populations au don de sang, ainsi que dans le recrutement et la fidélisation de nouveaux donneurs afin d’accroitre le nombre de donneurs bénévoles. Pour ce faire, le Centre National de Transfusion Sanguine vient de se doter d’un plan stratégique national de sécurité transfusionnelle, assorti d’un plan national de communication pour la période 2022-2026. Le Président de la République, Chef de l’Etat SE. Mohamed BAZOUM, à travers son Programme de renaissance acte 3, entend mettre l’accent sur la santé comme une des priorités afin d’améliorer les conditions de vie de nos laborieuses populations et par là favoriser le développement de notre pays», a-t-il notifié.

Par ailleurs, Dr Illiassou  Idi Mainassaraa souligné que la campagne de cette année mettra un accent particulier sur le don de sang comme un acte de solidarité qui sauve des vies et sur la contribution des services chargés de l’approvisionnement en sang et en produits sanguins sûrs en tant qu’élément essentiel de tout système de santé. Pour cela, il a lancé un appel à l’engagement de tous les acteurs à «rejoindre le mouvement pour sauver des vies» en accomplissant «cet acte de solidarité» qu’est le don de sang. Enfin le ministre de la Santé Publique, de la population et des affaires sociales a adressé ses remerciements aux donneurs de sang ; aux structures qui participent à la mobilisation des donneurs de sang ; aux partenaires techniques et financiers notamment l’OMS et à tous les autres partenaires pour leur accompagnement à l’organisation de cette journée ; à l’ensemble du personnel de santé qui œuvre inlassablement au fonctionnement du système de transfusion sanguine dans notre pays.

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)