1er anniversaire du Président de la République au pouvoir : Une année d’espoir pour la majorité des citoyens

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Après un an d’exercice de pouvoir à la tête de la magistrature suprême, les Nigériens apprécient positivement les orientations et les actions accomplies par le Président de la République. Toutefois, les Nigériens ont conscience qu’un an est un temps très cours pour apprécier ou évaluer les actes posés tout en gardant espoir que le Chef de l’Etat conservera ce bon rythme en faveur du développement économique et social du Niger.

Pour M. Chaibou Habou Ibrahim, ce début de mandat est positif mais le Président doit redoubler d’efforts pour faire face aux multiples défis du pays. «Après un d’exercice de pouvoir par le Président Bazoum, je pense personnellement que ce mandat est positif pour des raisons qui me sont propres. J’ai constaté des avancées surtout en matière de lutte contre l’insécurité grandissante dans notre pays. Je crois qu’il y a eu une certaine accalmie observée surtout dans les deux régions les plus touchées, c’est-à-dire la région de Tillabéri (ouest) et à l’est dans la région de Diffa. Toutefois, je pense que le Président de la République doit aussi redoubler d’efforts dans ce domaine pour un retour progressif et définitif de la sécurité qui permettra à la population de vaquer à ses occupations. Que le président sache aussi qu’il y a des défis devant lui surtout en ce qui concerne l’emploi des jeunes. Vraiment cette couche de la population chôme. Il doit mener un combat ardu dans ce domaine qui fera en sorte que cet épineux problème soit résolu le plus vite possible. Toutefois, nous le félicitons pour cet exercice d’un an mais il doit s’efforcer de faire en sorte que les citoyens trouvent satisfaction dans les actes qu’il aura à poser».

Quant à M. Hamidou Sidi, les éléments de jugement sont peu pour faire une évaluation ou appréciation objective. «Pour le moment, les éléments que nous disposons ne peuvent pas nous permettre d’apprécier positivement ou négativement cette première année du mandat. Nous sommes toujours en observation. Certes, les jalons sont en train d’être posés mais nous attendons la concrétisation de ces actes car le peuple attend beaucoup du Président de la République. Donc, présentement il serait prématuré de dire son point de vue par rapport à cette gestion mais nous souhaitons à ce que tout marche comme prévu. Le plus grand problème, c’est surtout la lutte contre la corruption, nous espérons que le Président de la République va accompagner la HALCIA pour qu’elle puisse accomplir sa tâche régalienne, c’est-à-dire celle de conduire les dossiers à bon port», soutient Hamidou.

M. Zayanou Idrissa pense que l’espoir est permis car le Président est ouvert et proche de ses administrés. «Je vois en lui un Président qui prône la proximité avec son peuple. Un Chef de l’Etat qui s’intéresse à tous les secteurs de la vie socioprofessionnels prioritaires. Pour moi, un an n’est pas suffisant pour se permettre de juger quelqu’un. S’il y a jugement à faire, c’est de le faire par rapport à tout ce qu’il a donné comme directives, ce qu’il a comme agenda pour notre pays. Moi je pense que le Président de la République a donné l’impression qu’il veut travailler pour le bonheur des Nigériens. Ce travail de construction nationale n’est pas une œuvre du Président de la République à lui seul mais une préoccupation de l’ensemble des Nigériens qui doivent apporter leur soutien au Chef de l’Etat dans cette mission. En bref, s’il faudrait juger cet an de mandat du Président Bazoum, je dirais que nous avons eu une année d’espoir car le Président de la République est conscient de tous les problèmes prioritaires du Niger et je continue à fonder espoir que  son mandat sera une réussite».

 Mamane Abdoulaye(onep)