1ère édition du championnat national d’athlétisme pour aveugles et malvoyants : Fovoriser l’inclusion sociale des personnes handicapées à travers le sport

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

La fédération Nigérienne des Sports pour Aveugles et Malvoyants (FENISAM) a organisé le samedi  au 18 juin 2022, à l’académie des arts martiaux de Niamey, la 1ère édition du Championnat National d’Athlétisme pour  Aveugles et Malvoyants.  Le championnat a été lancé  par  le ministre de la jeunesse et du sports, M. Sekou Doro Amadou  avec la participation des  présidents des différentes fédérations et des délégations venues des 8 régions du Niger.

Le président de la fédération Nigérienne des Sports pour Aveugles et Malvoyants (FENISAM), M. Idrissa Sénoussi Issaka a souligné l’enthousiasme des participants à cette édition malgré les difficultés qui ont caractérisé son organisation à savoir le manque de soutien et d’appui de la part des institutions publiques et privées, le contexte de la crise sécuritaire.

«La tenue de ce championnat est motivée par notre engagement d’accompagner la mise en œuvre des politiques et projets des autorités de la 7ème République en lien avec la promotion et le rayonnement du sport nigérien en général, en particulier celui des personnes handicapées, de renforcer la cohésion inter et intra groupale, le brassage culturel, et l’inclusion sociale des personnes handicapées au moyen du sport. Aussi, au-delà de ce championnat national, quatre (4) ambassadeurs dont 2 hommes et 2 femmes prendront part aux 9ème jeux de la Francophonie  prévus au Congo Kinshassa en septembre 2023 », a déclaré le président de la FENISAM.

Ainsi, le choix de ce thème rentre dans le cadre de la lutte contre mendicité, qui prend une dimension exponentielle dans les rues de Niamey, au-delà à l’étranger, a-t-il ajouté. Le président de la FENISAM a rappelé que cette fédération a été créée le 19 Août 2019, suite à la transformation de l’association en fédération, cela à la demande de l’internationale paralympique Comite (IPC) et des athlètes, afin d’assurer une meilleure promotion et harmonisation du sport pour les déficients visuels.

Par ailleurs, M. Idrissa Sénoussi Issaka a précisé que plusieurs difficultés assaillent la pratique du sport pour les personnes ayant des déficiences visuelles notamment le faible taux de la population qui le pratique, l’insuffisance des infrastructures, les infrastructures existantes sont inadaptées, manque criard de sponsoring, insuffisance du personnel d’encadrement et surtout le manque de siège pour la fédération.

Toutefois M. Idrissa Sénoussi Issaka a affirmé que la rencontre de cette année est une plateforme d’échange qui  donnera l’occasion de voir les véritables défis, de faire une analyse critique de l’engagement politique en faveur du sport nigérien et de penser au changement profond dans l’approche visant à améliorer la pratique du sport ; enfin de renforcer l’attention à long terme.

Le président de la FENIPHA, M. Harouna Ousmane a aussi rappelé que la FENISAM, la première structure du mouvement paralympique au Niger, a su démontrer son dynamisme dans le cadre du rayonnement  du sport paralympique.

«Dans le cadre du sport inclusif l’Anisam  devenue FENISAM est reconnue dans les pratique du judo, de la lutte notamment au championnat national du sabre», a souligné M. M. Harouna Ousmane.

Mourtala Alhassane, stagiaire