20 enfants morts dans un incendie à l’école primaire Pays Bas de Niamey : Le Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou sur les lieux pour exprimer la compassion du gouvernement aux familles endeuillées

Société
Spread the love

Sharing is caring!

C’est un véritable drame qu’a connu le quartier Pays bas de Niamey et la nation nigérienne toute entière. En effet, un incendie s’est déclenché dans une école dudit quartier le mardi 13 avril dernier. Le bilan est très lourd : 20 enfants du préscolaire y ont perdu la vie. Informé de ce drame, le Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou s’est rendu sur place pour d’abord exprimer sa compassion aux familles endeuillées et ensuite constater les dégâts.

Très ému devant ce désastre, le Premier ministre n’a pas caché sa désolation. «Perdre des enfants à de très bas âge est un évènement triste. Ces enfants sont les enfants de tout le monde, c’est pourquoi nous partageons la douleur des familles. Nous sommes tous affectés. Nous ferons tout pour que les auteurs, si c’est un crime, soient retrouvés», a déclaré le premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou.

Le Chef du gouvernement était accompagné du ministre de l’Intérieur, M. Alkache Alhada, du ministre de l’Education nationale, Dr Rabiou Ousmane et du gouverneur de la région de Niamey, M. Oudou Ambouka. D’après les témoignages recueillis sur place l’incendie

serait déclaré aux environs de 16 h. Ce sont des classes en paillotes qui ont pris feu, mais l’on ignore pour l’instant l’origine de ce drame.

Selon le commandant du groupement national des sapeurs pompiers militaires du Niger, le Colonel Sidi Mohamed, au total 21 classes ont été ravagées par les flammes. Bien que les secours se soient déployés rapidement pour éteindre les flammes, le feu avait déjà pris au piège de nombreux enfants parmi lesquels 20 ont malheureusement perdu la vie. Le commandant du GNSP a expliqué que la configuration du terrain et l’emplacement des paillotes (en pleine rue) ont favorisé un tirage très fort des flammes et un pouvoir calorifique énorme du feu. Ce qui a conduit à un embrassement rapide et généralisé des classes.

Les autorités ont attiré l’attention des populations et appelé les enseignants et les parents à la vigilance. Elles ont enfin promis que des enquêtes seront diligentées pour situer les responsabilités.

 Siradji Sanda(onep)