26ème Assemblée Générale extraordinaire de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement (OPDAD) : La Première Dame Hadiza Bazoum partage l’expérience de la Fondation Noor

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La Première Dame Hadiza Bazoum, présidente de la Fondation Noor a pris part du 9 au 10 juin dernier Brazzaville au Congo à la 26ème Assemblée Générale extraordinaire de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le Développement (OPDAD). Les assises de cette AG se sont déroulées au Centre de conférence internationale de Kintélé dans la banlieue nord de Brazzaville sur le thème : «20 ans au service des plus vulnérables d’Afrique».

La session d’ouverture des travaux a été présidée par Madame Antoinette Sassou N’guesso, Première Dame de la République du Congo et présidente sortante de l’OPDAD. Et la suite des travaux s’est déroulée à huis clos avec à l’ordre du jour l’adoption du compte rendu de la 25ème Assemblée Générale Ordinaire, la présentation du rapport d’activités et du rapport financier suivi de la discussion et de l’adoption des recommandations du Comité directeur.

L’élection des membres du nouveau Comité directeur, de la présidente et la Vice-présidente pour les années 2022-2024 aura été le point culminant de cette session. Ainsi Madame Antoinette Sassou N’guesso a passé le témoin à la Première Dame de la République de Namibie, Madame Monica Geingo tandis que Madame Denise Nyakéru Tshisekedi de la République Démocratique du Congo devient la nouvelle Vice-présidente. Cette rencontre a pris fin par la visite d’une exposition de produits artisanaux locaux.

Il faut noter que lors de cette rencontre la Première Dame Hadjia Hadiza Bazoum a fait une communication intitulée ‘’Bonnes pratiques : Cas du Niger’’. A travers cette communication, la Premier Dame a partagé avec ses sœurs membres de l’OPDAD, les bonnes pratiques du Niger sur les activités de sa Fondation.

Dans sa communication, la Première Dame a d’abord souligné le Niger fait face à des défis structurels dont les plus importants sont liés à la crise sécuritaire dans l’espace sahélo-saharien, aux effets des changements climatiques et à la pression démographique qui amplifient les besoins en services sociaux de base (éducation, santé, nutrition, emploi, etc.). «Les conséquences néfastes induites par ces défis placent beaucoup de personnes en situation de vulnérabilité. Cette situation requiert la mobilisation de toutes les énergies et la synergie de tous les acteurs : Etat, population et partenaires au développement», a estimé Hadjia Hadiza Bazoum. Et c’est pour apporter sa contribution à l’effort de construction nationale que la Première Dame a créé sa Fondation, dénommée «Fondation NOOR» Bâtir pour le bien-être social.

Depuis lors elle intervient dans les domaines comme l’éducation, la santé, la nutrition, l’environnement, le genre, la paix, l’humanitaire et la mobilisation des ressources. «Malgré le jeune âge de ma Fondation, nous nous sommes basés sur des actions innovantes en lien avec le changement de nos pratiques. Pour encourager ces efforts et honorer l’excellence, j’ai décidé de poursuivre l’organisation du prix de l’excellence et du mérite qui depuis 2012 récompense les meilleurs élèves, étudiants et leurs enseignants», a souligné Hadjia Hadiza Bazoum.

La fondation a aussi organisé pendant le mois béni de Ramadan un concours de lecture et de mémorisation du Saint Coran à l’intention des orphelins, afin de primer les meilleurs. A cela, il faut ajouter des actions pour soutenir l’autonomisation des femmes et les jeunes à travers l’octroi des micros crédits pour la réalisation des Activités Génératrices de Revenus (AGR), de formation professionnalisante et la création des micro-entreprises en fonction de potentialité agricole des terroirs. En matière de santé, la Fondation NOOR est dans le processus de reconnaissance du travail abattu par les relais communautaires. «Le défi qui se pose à nous est celui de la mise à l’échelle des interventions afin d’amplifier des

pratiques pertinentes porteuses», a déclaré la Première Dame.

Ismael Daouda RTN