2ème Conseil ordinaire de la ville de Niamey au titre de l’année 2022 : Une session axée sur l’amélioration de l’aménagement urbain

Non classé

Après quatre jours de travaux, la 2ème session ordinaire du Conseil de ville de Niamey, au titre de l’année 2022 a pris fin, hier jeudi 11 août 2022. Au cours de cette session, les participants ont axé leur réflexion autour de (6) points afin de multiplier les efforts allant dans le sens de l’amélioration de l’aménagement urbain. Il s’agit de l’exécution du Budget au 30 juin 2022,  de  Caducité des protocoles d’accord entre la Ville de Niamey et le Consortium «YMMY-S.Y» pour la réalisation du projet: «  VILLE NOUVELLE DE NIAMEY » favorisant la réalisation et commercialisation de 36.960 logements sociaux, un Centre Commercial à Niamey-Niger et d’autres infrastructures, du  projet d’aménagement des Berges du fleuve Niger par la société britannique DUE SOUTH GROUP,  la  présentation des protocoles d’entente avec la Ville de Isfaha,  la Ville de Qom de la République Islamique d’Iran et celui de  CODATU dans le cadre du processus d’acquisition de bus, l’examen et l’adoption des documents issus des conseils des Arrondissements Communaux et de Communications diverses.

Lors de la clôture de cette session, le président du conseil de ville de Niamey, l’honorable Oumarou Dogari Moumouni a précisé que la ville de Niamey va se servir de la carte de la diplomatie locale pour rechercher des partenaires véritablement dégourdis et motivés pour la concrétisation du grand-Niamey, une vision chère à SE. Mohamed Bazoum, Président de la République, Chef de l’Etat. C’est le lieu pour nous, a-t-il précisé, de requérir l’appui-Conseil du gouvernement de SE. Ouhoumoudou Mahamadou, Chef du Gouvernement pour que le grand-Niamey devienne une réalité plutôt qu’un vœu. « Dans tous les cas, le Conseil de ville de Niamey recherchera les voies et moyens, bien entendu avec la bénédiction des plus hautes autorités du pays pour réaliser le projet d’aménagement des berges du fleuve, car nous avons obligation d’imaginer un avenir meilleur autant que faire se peut pour les habitants. Par rapport à la délibération relative à Due South Group, la ville de Niamey souhaiterait, après approbation de la délibération y relative, par la tutelle, prendre les dispositions nécessaires, pour la réalisation d’une enquête initiale pour un coût de 120.000 Euros, dans un avenir proche. Là, aussi, la ville de Niamey aura besoin forcément du soutien des autorités nationales, car pour que Due South Group bénéficie d’un prêt de 35.000.000 de Livres Sterling avec le département de financement des exportations du gouvernement britannique (UKEF), il faut inéluctablement qu’il soit inscrit sur la liste des projets prioritaires établie par le ministère des finances de notre pays », a expliqué le président du conseil de ville de Niamey, l’honorable Oumarou Dogari Moumouni.

Pour ce qui est des différents protocoles d’entente établis entre la ville de Niamey et les villes sœurs et partenaires, l’honorable Oumarou Dogari Moumouni a notifié que très rapidement, ils se sont convenus d’un commun accord d’accélérer les processus afin d’aboutir à une concrétisation de plusieurs desdits projets, pour le grand bonheur des concitoyens.

A l’ouverture de cette session, le député maire, président du Conseil de la ville de Niamey  a rappelé que l’ordonnance 2010-54 du 17 septembre 2010 a fixé aux Collectivités Territoriales du Niger l’objectif de promouvoir le développement social, et l’exécutif de la ville de Niamey a mené une réflexion sur la précarité des infrastructures scolaires. « C’est ainsi que nous avons cheminé vers la tenue effective de la table ronde pour servir de prolongement aux hautes autorités de notre pays qui se sont formellement engagées à apporter des solutions durables et pérennes aux moult difficultés qui assaillent notre système éducatif», a-t-il relevé.

Par Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)