2ème réunion du comité de pilotage de « Renforces Niger »: Etat des lieux et perspectives de la mise en œuvre du projet

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Comité de pilotage du projet « Renforces Niger » de l’Union Européenne a tenu, la semaine dernière, à Niamey, sa deuxième réunion, afin de faire l’état des lieux des actions dans la perspective de les améliorer face à la menace sécuritaire dynamique. C’est le secrétaire général du Ministère de la défense nationale, le Général de Brigade Didili Amadou et l’ambassadeur de l’Union Européenne au Niger, SE Denisa Elena Ionete qui ont co-présidé la cérémonie d’ouverture de la rencontre entre les experts, les responsables des FDS et les partenaires. 

Dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, l’Union européenne, à travers le Programme d’Intervention au Soutien à la Sécurité et à la Stabilisation au Niger (I3S), a mobilisé un financement attribué à trois partenaires techniques (Enabel, Search For Common Ground et Expertise France) afin d’appuyer l’Etat Nigérien à la réalisation des objectifs visés par ce programme. Il s’agit du projet « Renforces Niger » qui intervient aujourd’hui dans la région de Tillabéri et plus particulièrement dans la localité de Tiloa, située sur la première ligne de défense du Niger, à moins de 30 km de la frontière avec le Mali. C’est donc une zone éminemment stratégique où le projet consiste d’abord à construire un Poste Militaire de Reconnaissance Renforcé (PMR-R) pouvant accueillir 700 militaires et incluant des dispositifs de protection et d’amélioration des conditions de vie. En deuxième composante, il est question de poser des actions destinées à améliorer les conditions de vie des populations locales ainsi qu’à renforcer le lien avec les forces

armées nigériennes, dans la continuité des approches associant sécurité et développement. Ainsi, après la tenue, le 6 juillet dernier, du premier comité de pilotage du projet, lequel a permis aux parties prenantes de prendre des engagements forts à tenir respectivement, cette 2ème réunion vient faire l’état des lieux des actions afin d’améliorer les conditions de mise en œuvre du projet.

A cette occasion  le représentant d’Expertise France, M. Jérôme Heitz  a souligné  avec un réel satisfecit, qu’après des débuts laborieux,  « la phase de mise en œuvre des travaux a commencé en juillet dernier, avec le décaissement de la première tranche de la subvention attribuée à la Direction Centrale du Génie Militaire et des Infrastructures (DCGMI) pour la réhabilitation de l’axe routier Mangaizé – Tiloa, suivie en août de la première tranche de la subvention pour le Poste Militaire de Reconnaissance Renforcé (PMR-R) ».  Le directeur du département Paix- stabilité et sécurité d’Expertise France souligne aussi la bonne collaboration qui caractérise désormais les relations des équipes du projet RENFORCES avec celle de la DCGMI.

Selon SE Denisa Elena Ionete, lors de la cérémonie d’ouverture de cette 2ème réunion du comité de pilotage, le projet « Renforces Niger » est « le premier projet dans lequel l’Union Européenne et le Niger travaillent avec l’esprit de coopération bilatérale ». Elle explique que l’unicité de ce projet aide à bâtir et à consolider le partenariat. Les discussions de cette deuxième réunion du comité de pilotage du projet permettent de faire avancer le projet et revêtent une importance toute particulière.

 Ismaël Chékaré(onep)