3ème forum annuel des partenaires de mise en œuvre du projet Gouvernance Démocratique et Droits Humains (GDDH) : Des résultats satisfaisants et un impact réel sur les bénéficiaires du projet

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le 3eme forum annuel des partenaires de mise en œuvre du projet «Gouvernance Démocratique et Droits  Humains» (GDDH) s’est tenu, hier matin à Niamey, sous les auspices de l’ambassadeur du Royaume du Danemark au Niger, SE. Steen Sonne Andersen. Doté  d’une enveloppe de 5,2 milliards de Franc CFA, le projet GDDH est une initiative de la coopération Danoise dont l’ONG Oxfam assure la mise en œuvre. L’objectif du projet est de contribuer au renforcement de la gouvernance démocratique et au respect des droits humains au Niger par une redevabilité des structures de pouvoir  formel et informel.

Le projet GDDH intervient dans les domaines de la promotion des droits humains, la gestion non violente des conflits, l’accès à l’information fiable et l’accès à une mobilité humaine sûre.

Procédant à l’ouverture des travaux, l’ambassadeur du Royaume de Danemark au Niger, SE. Steen Sonne Andersen a souligné que le forum est une occasion pour faire le point sur les réussites et les défis du projet. Il a aussi indiqué que, pour le Danemark, la démocratie et les droits humains sont les fondements de la coopération au Niger et dans le monde. «Nous œuvrons de manière à ce que chacun et chacune aient la possibilité de contribuer au développement de sociétés équitables», a déclaré le diplomate Danois. Aussi, devait-il ajouter, une attention particulière de leur part est accordée aux jeunes et aux femmes qui peuvent être des agents de changement social, qui contribuent à désamorcer certaines tensions et conflits au sein de la société. «Au Niger nous avons accompagné des partenaires étatiques et des organisations de la société civile depuis de nombreuses années afin de développer ensemble une gouvernance démocratique, créer la stabilité et promouvoir les droits humains», a dit SE. Steen Sonne Andersen.

Pour sa part, le Directeur pays de l’ONG Oxfam Niger, M. Papa Sosthène Konaté a soutenu que les résultats atteints sont globalement satisfaisants  en ce qui concerne le renforcement des capacités des partenaires bénéficiaires des subventions de DANIDA via le projet GDDH. «Tous les partenaires sans exception, sont plus solides car ils se sont dotés d’organes de gouvernance performants ou de documents stratégiques appropriés, dont entre autres, des plans stratégiques, des manuels de procédures, des politiques genres, des stratégies de mobilisation des ressources», a-t-il noté.

Le Directeur pays de l’ONG Oxfam Niger a également précisé que le projet accompagne à ce jour des institutions étatiques comme la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), le Conseil Supérieur de la Communication (CSC), le Groupe d’Etudes et de Recherche Migrations Espaces et Sociétés (GERMES) et 26 Organisations de la Société Civile.

M. Papa Sosthène Konaté a ensuite évoqué les défis à relever. «Tout au long de cette année 2022 nous nous attèlerons à les relever. Il s’agira ainsi de mettre en œuvre de manière efficiente les recommandations des audits, d’achever les formations planifiées, d’assurer une bonne capitalisation des projets et de faire en sorte que le projet GDDH soit davantage connu au niveau national, régional et international», a conclu le Directeur pays de l’Ong Oxfam.

 Oumar Issoufou(Onep)