4ème Edition 2022 du FESTIMIL : Les différents acteurs se donnent rendez-vous du 28 février au 1er mars à Niamey

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Niger est le deuxième pays producteur de mil d’Afrique après le Nigeria. Cette petite céréale s’est imposée à travers les temps grâce à sa remarquable adaptation aux conditions climatiques sévères du Sahel. Elle s’est adaptée à l’environnement du fait de sa tolérance aux fortes températures, ses faibles besoins en eau mais aussi par sa grande richesse en éléments nutritifs et minéraux notamment le fer et le Zinc indispensables à la croissance des jeunes. Au regard de l’importance de cette céréale dans l’économie du pays et surtout dans la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, un festival annuel dénommé ‘’FESTIMIL’’, lui est spécialement dédié. La 4ème édition du FESTIMIL se déroulera du 28 février au 1er mars 2022 à Niamey. Placée sous le haut parrainage de la Première Dame Mme Bazoum Hadiza, cette édition a pour thème «Adaptation du mil au contexte du changement climatique»

Le mil se trouve être caractéristique des systèmes de culture les plus dominants au Niger. En effet, le mil est cultivé sur plus de 65% de la superficie emblavée et constitue 75% de la production céréalière totale de notre pays. Avec une production de plus 5,5 millions de tonnes, le mil occupe la première place des céréales produites et consommées au Niger.

La culture du mil est pratiquée chaque année sur plus de 5 millions d’hectares, avec un rendement moyen de 400 kg/ha et une production de grain qui avoisine 6 millions de tonnes. Le mil est, considérée aujourd’hui comme la céréale du futur, et jugée efficace pour la prévention de carences et de maladies. C’est un aliment de base pour 80% des Nigériens, notamment pour ceux qui vivent dans les régions rurales du pays. De nos jours, la production est transformée et vendue, aussi bien dans le pays qu’à l’international. Les perspectives de croissance pour cette céréale sont favorables tant elle présente des qualités «organoleptiques, des vertus nutritives et une résilience au climat».

Des qualités mises à l’honneur dans plusieurs événements

La consommation du mil peut constituer une source moins chère pour améliorer l’état nutritionnel des populations en leur assurant ainsi une nutrition saine, équilibrée et intelligente, font valoir les experts. Par ailleurs, une dizaine de repas au Niger sont issues de la transformation des grains du mil chez 85% de la population. Les grains sont consommés sous forme de boule, de bouillie, de couscous, de pâte ou sous forme de galettes et sont aussi utilisés pour la fabrication des boissons alcoolisées. Le son, les feuilles et les tiges interviennent dans l’alimentation du bétail. Les tiges servent également dans la construction des habitations et des enclos tandis que les glumes constituent une importante source d’énergie pour la cuisson des poteries.

C’est donc à juste titre que le FESTIMIL a été initié et commémoré chaque année afin de promouvoir non seulement le développement de la culture du mil mais aussi le cadre de sa transformation et de sa valorisation à travers les multiples sous-produits. Une campagne «Consommons Nigérien’’ sous le thème : «Promotion de la consommation des produits transformés à base de mil» continue d’alimenter les différents débats sur l’importance cruciale de cette céréale pour le Niger et le Sahel.

Le FESTIMIL NIGER, est un festival gastronomique, culinaire et culturel autour de la culture du mil mais aussi et surtout un cadre d’échanges autour de la chaine de valeur de cette céréale. C’est aussi une opportunité et un cadre de rencontres et d’échange entre les professionnels de la production, de la commercialisation, de la transformation, de la nutrition et de la gastronomie et le grand public. Le FESTIMIL ce sont des démonstrations, des ateliers culinaires, des concours, des débats, des dégustations, des panels animés par d’éminents chercheurs et professionnels de la transformation du mil avec des invités VIP attendus des pays du Sahel, de l’Afrique et du monde. Cette troisième édition se déroulera du 28 février au 1er mars 2022 à Niamey.

Le FESTIMIL s’inscrit aussi dans la logique de l’atteinte de l’objectif ‘’Faim zéro’’ telle que stipulée par l’Initiative 3N, un des axes prioritaires du Programme de Renaissance acte III. En effet, il est prévu dans ce cadre de porter la production du mil de 5,5 millions de tonnes à plus de 10 millions de tonnes à l’horizon 2025. Le développement de la culture du mil va jouer un rôle important dans le processus de la sécurité alimentaire et aussi dans l’amélioration des revenus des paysans grâce à la forte demande des produits transformés à base de mil.

Source : FESTIMIL