4ème édition du festival RiR à Niamey : L’émergence d’une nouvelle génération d’humoristes stand-upers

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le festival d’humour dénommé Rencontre internationale du Rire à Niamey (RiR à Niamey), initié depuis 2019, était à sa 4ème édition, du 14 au 19 mars 2022 dans la capitale nigérienne, avec la participation de grandes figures de la comédie africaine aux côtés des jeunes stand-upers nationaux. Ainsi, après une série de formations et d’encadrement sur les concepts de l’entrepreneuriat culturel et de la carrière artistique d’humoriste, les comédiens ont animé des spectacles, d’abord à l’espace Art et Culture de l’Université de Niamey, puis à la Galerie Taweydo, et au Centre culturel franco-nigérien Jean Rouch de Niamey.

Cette quatrième édition a enregistré la participation d’humoristes venus de la Belgique, du Burkina Faso, de la Cote d’Ivoire, du Mali, du Tchad et du Niger. C’est dire que ce festival est véritablement une rencontre internationale du rire. L’événement est marqué notamment par la présence de Souké de la célèbre série burkinabè «Les Bobodioufs», de Clintelex de Cocodi Club d’Abidjan, Loukmane la vedette de la génération 2000 burkinabé, Nacorba, Tonton Aspirine qui vient du Tchad etc. Au rang de la nouvelle génération des stand-upers nigériens, RiR à Niamey a vu briller, le comédien El Polo-loco, Chacha «la délireuse», Diallo «le peuhl humoriste du Niger», Amadou «l’homme polyhybride» etc.

Pour Mamane Iro Abdoul Aziz, alias président de la Rue Publique, promoteur dudit festival, cette initiative tient droit sa promesse, celle de permettre au Niger de faire émerger une génération d’humoristes. Avec l’accompagnement du CCFN, cette initiative a permis de former une première génération d’humoristes stand-upers, dans le cadre de RiR à Niamey. «Aujourd’hui, nous pouvons dire que si on doit évaluer, à peu près une

centaines de jeunes ont été formés en humour, en entrepreneuriat culturel et aussi en management d’artiste», affirme Iro, un président de Rue Publique engagé à promouvoir l’industrie d’humour au Niger. En effet, au-delà de Niamey, sa «capitale du rire», Iro est allé prôner son art, lors de cette 4ème édition, jusqu’à Zinder.

L’artiste-comédien-humoriste Souké du Burkina se réjouit pour sa première participation au RiR à Niamey. Il n’était pas encore là, aux éditions précédentes, mais selon lui, il suivait le festival. «Je suis content d’être là aujourd’hui. Oui, il y a de l’avenir ! Les humoristes sont passés on est sûr que quelque part dans les jours avenir Niamey verra, tout le Niger verra des grands humoristes», a-t-il soutenu.

Ismaël Chékaré(onep)