6ème édition du Festival International du Film sur les Droits de l’Homme (FIFIDHO) : Une cinquantaine de films au programme de cette édition

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La 6ème édition du Festival International du Film sur les Droits de l’Homme (FIFIDHO) a été lancée hier matin à Niamey. C’est le directeur dudit festival, M. Beidara Yacouba qui a procédé au lancement des travaux  dans la salle Canal Olympia de Niamey. Placée sous le haut parrainage de S.E.M Ahmed Ali Sironhey Ambassadeur du Pakistan au Niger, cette 6ème édition du FIFIDHO) a pour thème : ‘’Contribution du Cinéma à l’encrage de la bonne gouvernance’’.

A cette occasion, le directeur du FIFIDHO a souligné l’importance du thème de cette édition relativement à la question de la bonne gouvernance en Afrique. Une cinquantaine de films sont au programme de cette édition du festival FIFIDHO qui se déroule à Canal Olympia du 1er au 06 février 2022. «Cette année, le

FIFIDHO a décidé de rentrer dans une nouvelle ère en innovant notamment par la création d’abord d’une rue marchande avec plus de 30 à 50 stands. La seconde innovation est que nous avons décidé de rendre hommage à nos illustres disparus et de porter tous les prix à l’honneur de nos cinéastes nigériens notamment Oumarou Ganda, Moustapha Alassane, Inoussa Housseini, Zalika Souley, Damouré Zika et Jean Rouch», a annoncé Beidara Yacouba.

Pour sa part, l’ambassadeur du Pakistan au Niger s’est réjoui de la bonne gouvernance au Niger et a salué la tenue de cette 6ème édition du festival international du film sur les droits de l’homme. «C’est un plaisir pour moi d’être le parrain du festival FIFIDHO sur les droits humains et sur la bonne gouvernance», a dit SE Ahmed Ali Sironhey ajoutant qu’il est important de poser ces questions. Au Pakistan, a-t-il relevé, il y a des films qui portent un regard critique sur les problèmes des droits humains et sur la bonne gouvernance et qui ont un impact sur la vie des citoyens. «Vous avez la chance d’avoir un nouveau gouvernement à la tête duquel se trouve son excellence Mohamed Bazoum qui a affirmé sa politique de zéro tolérance vis-à-vis de la corruption. Cela vous donne un outil pour pouvoir dénoncer la corruption à partir du moment où vous avez son soutien», a déclaré SE Ahmed Ali Sironhey.

Abdou Salam Kabirou Mouha (ASCN)