6ème Edition du Salon du SAHEL-Niger : A la découverte du secteur rural dans sa diversité

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La 6ème édition du Salon de l’Agriculture, de l’Hydraulique de l’Environnement et de l’Elevage (SAHEL-Niger 2020) a été officiellement lancée, le vendredi 28 février au Palais du 29 juillet de Niamey au cours d’une cérémonie solennelle placée sous les auspices du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini. Organisée par le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage en collaboration avec le Réseau national des Chambres d’Agriculture (RECA-Niger), cette 6è édition a pour thème ‘‘Modernisation du Monde Rural par la Formation Professionnelle et Technique des Jeunes : Enjeux et Défis’’. Elle s’étalera jusqu’au 4 mars prochain, avec au programme une exposition des produits agrico-sylvo-pastoraux et halieutiques, des conférences débats, des sessions de formation, des signatures de contrats de performances, des prestations culturelles, des échanges entres producteurs, institutions de recherches, experts et industriels, etc.

Les objectifs de ce salon sont, entre autres, la présentation de la place des jeunes dans l’agriculture, celle des expériences de formation professionnelle en cours et celle de la mise en valeur et la vente des produits agropastoraux et de technologies nouvelles. Dans son intervention, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé Abouba, a d’abord présenté les avancées significatives enregistrées par le SAHEL-Niger, depuis sa 1ère édition en 2014, ainsi que les innovations introduites cette année. «Le SAHEL-Niger s’est nettement amélioré au fil des éditions. Les innovations proposées ainsi que la diversification des produits agro-sylvo-pastoraux et halieutiques présentés par les producteurs, ont favorisé l’intérêt et l’accroissement du nombre de pays exposants et celui des visiteurs de toutes les contrées et de tous les âges», a indiqué le ministre d’Etat en charge de l’Agriculture.

En outre, a-t-il relevé, l’expertise et la notoriété acquises dans l’organisation de l’évènement sont désormais très bien appréciées des partenaires, ainsi que certaines institutions, qui ont toutes sollicité le partage de cette expérience nigérienne. M. Albadé Abouba a ajouté que les succès remarqués des différentes éditions du SAHEL-Niger, traduisent éloquemment la réussite de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et du Développement Agricole Durable (SANDDAD), communément appelé Initiative 3N (Les Nigériens Nourrissent les nigériens), qui est l’émanation du Programme de la Renaissance du Niger, initié par le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou. Selon le ministre d’Etat, la principale nouveauté introduite cette année est l’institution des journées spécifiques à savoir : ‘‘Journée des régions’’; ‘‘Journée pays’’ ; ‘‘Journée pour les femmes transformatrices’’ et la ‘Journée des rencontres d’affaires’‘.

Par ailleurs, une journée a aussi été retenue pour les échanges commerciaux, entre acteurs professionnels du secteur rural pour mieux se découvrir, se connaître et partager. «Cette édition consacre également la mise en place d’un ‘‘Pôle de formation professionnelle et technique’’, qui sera animé par les jeunes opérateurs délivrant des modules de formations ciblés au profit des jeunes ruraux. Une autre innovation consiste également en la création d’un ‘‘Pôle e-Agriculture’’, afin de soutenir l’émergence des technologies et solutions numériques, qui puissent booster la productivité agricole et rapprocher les producteurs de la recherche et de la vulgarisation», a précisé M. Abouba. Dans cette optique, estime-t-il, des startups nigériennes, tunisiennes et belges exposeront les applications numériques dans le secteur agricole et rural pour insuffler une touche supplémentaire de modernité au secteur.

La troisième innovation, citée par le ministre d’Etat est le ‘‘Pôle Transformation’’, qui mettra en évidence la valeur ajoutée de nos productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques portées essentiellement par les femmes. Pour le ministre d’Etat, le thème retenu pour cette 6ème édition cadre parfaitement avec la vision pour la transformation du Monde Rural, l’un des pôles stratégiques de la mise en œuvre du Plan de développement économique et social (PDES 2017-2019). «Notre ambition, dira Albadé Abouba, est qu’à l’issue des 6 jours que durera SAHEL-Niger, l’ensemble de ces objectifs soient pleinement atteints».

 

Le SAHEL-Niger, un évènement international propre au Niger, selon Brigi Rafini

 

Réagissant, après la visite des stands, le Premier Ministre Brigi Raffini indiqué que ce SAHEL-Niger a acquis ses lettres de noblesses. «C’est vraiment un évènement international, propre au Niger et nous devons en être fiers. J’en suis satisfait, en dépit du fait que je n’ai vu qu’une partie des stands. Je me propose d’y revenir, pour voir l’essentiel des très belles choses que nos transformatrices et nos transformateurs sont en train de faire. Je connais la place qu’occupent les femmes dans le SAHEL-Niger ainsi que dans le monde agricole, qui est en voie de modernisation», a déclaré le Chef du gouvernement. S.E Brigi Rafini a ajouté que, ce qui marque le SAHEL-Niger, cette année c’est la dynamique des échanges internationaux qu’il y a, avec la participation des pays de la sous régions, du Maghreb et de l’Europe.

Auparavant, le président du Réseau National des Chambres d’Agricultures (RECA), un des co-organisateur du Salon, M. Assadeck Alkabous a, dans son intervention, déclaré que la profession Agricole se réjouit de la volonté politique des autorités qui a permis des avancées stratégiques sur trois réformes les plus pertinentes de cinq dernières années à savoir : la mise en place du Système National de Conseil Agricole (SNCA) ; l’opérationnalisation du Fonds d’Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN) ; la réforme sur le secteur des engrais. «L’accélération de ces trois réformes contribuera à la transformation du monde rural vers l’atteinte des résultats de l’Initiative 3N», a-t-il ajouté. Le président de la Plateforme paysanne du Niger (PFPN), M. Djibo Bagna, a aussi relevé plusieurs innovations, au cœur de cette 6ème SAHEL-Niger. «Je me réjouis de constater que les plus hautes Autorités de notre pays s’impliquent pleinement dans des questions relatives au secteur agricole. Je suis aussi fier, réconforté et rassuré de constater les multiples innovations, tout au long, des éditions du SAHEL-Niger. Nous devons sensibiliser nos producteurs sur l’importance de la certification et de la labélisation de nos produits. Nous devons leur expliquer ce qu’ils ont a gagné, ainsi que l’accroissement de leurs chiffres d’affaires et la protection de leurs productions, en optant pour la certification, surtout sur le marché international», a suggéré M. Djibo Bagna.

Notons que la cérémonie d’ouverture du Salon a enregistré la présence des présidents des Institutions de la République, des Député Nationaux, des membres du gouvernement et ceux du corps Diplomatique, du Haut Commissaire à l’I3N, M. Ali Béty, du Secrétaire exécutifs du CILSS, PHD Djimé Adoum, des représentants des PTF, des chefs traditionnels et Leaders Religieux, des gouverneurs des régions, des responsables des organisateurs paysannes, des délégations nationales, continentales et internationales, ainsi que celle de plusieurs autres invités.

 

Mahamadou Diallo(onep)