9ème congrès ordinaire du Syndicat national des travailleurs du commerce (SYNTRACOM) à Tillabéri : Le Secrétaire général sortant reconduit à son poste pour un nouveau mandat

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Syndicat National des Travailleurs du Commerce  (SYNTRACOM) a tenu, le vendredi 1er avril dernier, son 9ème congrès ordinaire à Tillabéri. L’ouverture des assises a été présidée par le Secrétaire général de la région de Tillabéri, M. Jariri Mahamane Salissou dans la salle de réunion du Gouvernorat. Ce 9ème congrès du SYNTRACOM a pour thème  ‘’Covid-19 : Défis, enjeux et perspectives dans les entreprises du secteur  du commerce’’.

A l’issue des assises, le congrès a reconduit le SG dudit syndicat, M. Oudou Yaou à son poste et a mis en place un Bureau Exécutif National de 23 membres, 1 conseiller membre du bureau, 4 conseillers hors bureau et 3 commissaires aux comptes.

Le choix du thème des assises de ce 9ème congrès n’est pas fortuit, selon le SG du Gouvernorat de la région de Tillabéri, M. Jariri Mahamane Salissou, car, a-t-il dit, «il cadre avec la politique du pays en matière de lutte contre la pandémie de la Covid-19». «Cette pandémie de la Covid-19 a été un désastre car elle a endeuillé beaucoup de familles mais aussi a eu un impact sérieux sur l’économie nationale, avec la fermeture de nombreuses entreprises entrainant de facto le chômage de beaucoup de travailleurs voire, des licenciements», a-t-il rappelé.

M. Jariri Mahamane Salissou a enfin rassuré les congressistes que les conclusions auxquelles ils parviendront seront transmises à qui de droit et seront prises en compte par le Gouvernement dans sa politique de lutte contre la Covid-19 mais aussi qu’il entend prendre dans le cadre de mesure d’accompagnement de victime.

Dans son allocution, le SG du SYNTRACOM, M. Oudou Yaou a indiqué que le secteur du commerce, un des piliers de l’économie nationale est, depuis quatre ans, secoué par ces soubresauts du Covid-19. C’est pourquoi, il a demandé à l’Etat, d’accompagner les promoteurs afin de franchir ce cap très difficile pour les entreprises. «Notre lutte est d’amener les pouvoirs publics à adopter des plans stratégiques pour soutenir les entreprises du secteur du commerce», a ajouté, M. Oudou Yaou.

Le SG du SYNTRACOM a enfin souligné que les débats au cours de ces assises ont permis aux congressistes d’explorer toutes les voies et moyens pour asseoir dans les entreprises, des stratégies appropriées et le BEN SYNTRACOM s’engagera dans la sensibilisation, la formation, la définition des objectifs, mais aussi la réflexion sur les mécanismes de coordination, de suivi et évaluation des actions.

Le SG de la Confédération Nigérienne du Travail (CNT) a, auparavant pris la parole pour exprimer ses encouragements aux populations de ladite région et aux FDS qui se battent jour et nuit pour circonscrire les attaques terroristes.

Ce 9ème congrès du SYNTRACOM a pris fin par une série de résolutions et recommandations notamment, la demande faite à l’endroit des employeurs afin de se conformer aux textes de loi notamment le code du travail qui rend le check off (la coupure à la source) obligatoire et à l’endroit du bureau entrant, afin de se munir d’un siège.

Mahalmoudou Touré Maïmouna ANP/ONEP