A la Présidence de la République : Le Chef de l’État a accordé une série d’audiences à plusieurs personnalités

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’État, SE. Mohamed Bazoum a accordé hier mardi 26 octobre 2021 une série d’audiences à plusieurs délégations. Ainsi, le Chef de l’État a successivement reçu SE. Linda

Thomas Greenfield, Ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies, le président du CESOC M. Mairou Malam Ligari et une délégation des Leaders Paysans et les Organisations de la Société Civile.

Concernant la première audience accordée à l’ambassadrice des Etats Unis auprès des Nations Unies, les deux personnalités ont passé en revue la façon dont les deux pays travaillent ensemble sur les  »4D » à savoir, la Diplomatie, le Développement, Démocratie et la Défense. SE. Linda Thomas Greenfield a rappelé qu’elle a eu à rencontrer plusieurs autres membres du Gouvernement dont le Ministre de la Défense Nationale, M. Alkassoum Indatou. « Je voudrais exprimer ma reconnaissance au Président Bazoum et à tous les autres d’avoir pris le temps de discuter de questions d’intérêt commun. Lors de notre rencontre, j’ai réitéré les félicitations du Gouvernement des États Unis au Président Bazoum pour son investiture. J’ai félicité le Président Bazoum particulièrement pour la première passation de pouvoir pacifique et démocratique au Niger d’un président à l’autre » a-t-elle déclaré.

La deuxième audience accordée à la délégation du CESOC consistait à présenter des civilités et féliciter le Président de la République pour son élection à la magistrature Suprêmes du Niger. A l’issue de cette audience le président du Conseil Économique Social et Culturel, M. Mairou Malam Ligari a rappelé que l’institution a démarré sa deuxième session ordinaire au titre de l’année 2021 ce lundi 25 octobre dernier. Au cours de cette session, le CESOC a invité des illustres personnalités dont le président du conseil économique et social du Bénin et celui du Mali et le président de l’association des Chefs traditionnels de l’Afrique Unie.  »Nous avons voulu rencontrer SE. Mohamed Bazoum pour lui présenter nos civilités.  Nous sommes également venus auprès du Président de la République afin de le féliciter pour son élection à la magistrature suprême de notre pays et le saluer pour tous les intérêts qu’il a marqués de collaborer avec le CESOC, pour faire en sorte que l’institution puisse jouer véritablement son rôle auprès du pouvoir Public » a expliqué M. Mairou Malam Ligari.

Pour la troisième audience avec les acteurs de la société civile et les leaders des organisations paysannes, les échanges ont porté sur la question du financement de l’agriculture et l’élevage, la campagne agricole déficitaire dans certaines zones, la proposition de loi émanant des Organisations de la société civile et paysannes, notamment le droit à l’alimentation

portée et soumise au Gouvernement par un parlementaire, etc.  « Nous avons souhaité que cette proposition devienne une loi qui va protéger tout le monde et qui va résolument engager l’Etat du Niger sur la voie de la concrétisation du droit à l’alimentation. Vous savez que le droit à l’alimentation est une loi fondamentale qui est déjà consacrée par des instruments juridiques internationaux et par la Constitution de la République du Niger. Le Président de la République avait déjà pris l’engagement étant candidat aux élections présidentielles de soutenir cette initiative. Le Président a également parlé de sa vision et ce qu’il compte faire pour le monde rural » a annoncé M. Moussa Tchangari acteurs de la Société Civile nigérienne.

Dans l’après-midi, le chef de l’Etat, SE. Mohamed Bazoum a reçu les membres du Syndicat National des Enseignants et Chercheurs du Supérieur (SNECS). A l’issue de l’audience, le secrétaire général du Bureau Exécutif du SNECS, M. Bakasso Sahabi a indiqué que plusieurs questions relativement au bon fonctionnement des universités publiques ont été évoquées, notamment la construction des infrastructures, les subventions des universités, le recrutement des enseignants et chercheurs, etc. « Nous sortons satisfaits de cette rencontre. Nous avons eu quelques séances de suspension des cours, précisément à l’université de Niamey et avant cette rencontre le problème a été résolu », a rassuré le secrétaire général du BEN SNECS M. Bakasso Sahabi.      

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)