A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat rencontre les nouveaux gouverneurs des Régions…

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, SE  Mohamed Bazoum, a rencontré hier, à son cabinet, les nouveaux gouverneurs des régions nommés récemment pour leur donner ses instructions et leur demander de travailler avec dignité et impartialité, tout en respectant l’Etat de droit. De l’éducation à la sécurité, en passant par la bonne gouvernance des régions, les relations avec les chefs traditionnels, les gouverneurs des pays limitrophes et la lutte contre les différents trafics, SE Mohamed Bazoum a tenu à rappeler à ses interlocuteurs le rôle important des premiers représentants de l’Etat qu’ils doivent remplir avec dignité, impartialité et en respectant l’Etat de droit.

Au sortir de cette rencontre, le ministre de l’intérieur et de la décentralisation, M. Alkache Alhada, a confié à la presse que le Président de la République s’est entretenu avec les gouverneurs sur l’insécurité qui prévaut dans certaines zones et les a instruits à assumer avec « responsabilité et efficacité » leur rôle de premiers responsables de la sécurité au niveau local. « Dans ce cadre, il les a instruits à lutter avec détermination contre les divers trafics qui peuvent se dérouler dans ces régions et plus particulièrement la fraude et le trafic de carburant qui a aussi des implications au plan de la mobilisation des ressources internes».

Durant les échanges, affirme M. Alkache Alhada, le Président de la République a mis l’accent sur l’éducation, un thème qui fait partie de ses priorités et sur lequel il dépense beaucoup d’énergie. SE Mohamed Bazoum a insisté pour que les gouverneurs respectent scrupuleusement les mesures qui sont prises dans ce sens, notamment en ce qui concerne le projet d’internat et bien d’autres projets importants qu’ils « doivent exécuter sans aucune subjectivité ».

Selon le ministre de l’intérieur et de la décentralisation, le Président de la République a mis enfin un point d’honneur sur la gouvernance locale. Sur les questions relatives à la chefferie traditionnelle, les relations le long des frontières, de même que les relations de confraternité avec les gouverneurs des autres pays. SE Mohamed Bazoum les a appelés à être dignes dans leurs comportements et à être responsables dans la gestion des relations frontalières. « Puisqu’ils sont aussi les organes de tutelle des structures décentralisées, notamment les différentes mairies, le Président de la République les a instruits à exercer leur fonction de contrôle de tutelle de telle sorte que l’efficacité qui est attendue du fonctionnement des institutions décentralisées soient effective », a déclaré le ministre de l’intérieur.

Par Souleymane Yahaya(onep)