A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit l’ambassadeur de Turquie et le Directeur exécutif de l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a reçu en audience, hier 26 octobre dans la matinée, à son cabinet, l’ambassadeur de la Turquie au Niger, SE Mustafa Ari Turker.

A sa sortie d’audience, le diplomate turc a confié avoir échangé avec le Premier ministre sur les questions de développement, d’intérêt commun entre les deux pays amis et frères, la Turquie et le Niger. «J’ai évoqué les perspectives de la coopération, dans ce contexte», a dit SE Mustafa Ari Turker. Le diplomate turc a ajouté que certains sujets d’ordre international ont été également abordés. «Et, j’ai présenté au Premier ministre la position de la Turquie sur ces dossiers», a indiqué l’ambassadeur.

Dans l’après-midi, le Chef du gouvernement s’est entretenu avec le Directeur exécutif de l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA), M. Denis Kadima.

Selon le Directeur exécutif de l’EISA, il a été question, au cours de cette entrevue, de présenter au Premier ministre, les activités que mène cette structure ayant en charge la mise en œuvre du projet d’appui à la CENI et au CSC pour des élections crédibles, inclusives et apaisées en 2020-2021 au Niger, sur financement de l’Union Européenne. «Alors, nous sommes là pour apporter un appui technique et financier. Nous sommes venus faire part au Chef du gouvernement de notre présence et du travail que nous faisons», a indiqué à sa sortie d’audience, M. Denis Kadima qu’a accompagné M. Mathieu Bilé représentant de l’EISA au Niger. Il s’est aussi agi, dit-il, d’avoir un échange sur l’évolution du processus électoral et les efforts du gouvernement pour sa réussite.

L’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA) est une structure d’appui technique à l’UA, à la CEDEAO, à la CEEAC et à la SADEC. Il est basé en Afrique du Sud et est présent dans beaucoup de pays à travers le continent, depuis 1996. «Nous faisons des propositions par rapport à la loi électorale, pour améliorer les processus électoraux, afin que réussissent les élections», a déclaré le Directeur exécutif de l’Institut, M. Denis Kadima.

 Ismaël Chékaré(onep)