Accès à l’information et aux documents administratifs Zinder : Le CSC sensibilise les acteurs des médias sur l’ordonnance N° 2011-22 du 23 février 2011

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), Dr Kabirou Sani a présidé le Jeudi 9 juin dernier en fin de matinée à Zinder, un atelier de sensibilisation des médias sur les mécanismes facilitant l’accès à l’information. Cette session est organisée avec l’appui de l’ONG Financial Services Volunteer Corps (FSVC) à travers le Programme SHIGA (Sahel Human Voice In Gouvernance Activity).

Cette rencontre qui a duré une journée regroupaient les hommes des médias  et certains responsables administratifs des Ministères et Institutions, a pour objectif principal de rendre effectif l’accès des médias à une information fiable et de qualité ainsi qu’aux documents administratifs conformément aux dispositions de l’ordonnance N° 2011-22 du 23 Février 2011, portant Charte d’accès à l’information publique et aux documents administratifs. Elle s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des journalistes pour un traitement professionnel de l’information conforme aux règles d’éthique et de déontologie du métier.

Pour le président du CSC, l’adoption par le Niger de l’ordonnance 2011-22 du 23 Février 2011, favorise le libre accès à l’information et aux documents détenus par l’administration publique dans les conditions définies par la loi devait permettre aux journalistes, aux chercheurs et autres usagers de disposer des données ou documents directement auprès des sources primaires.«Malgré l’existence de cet important instrument depuis 2011, la jouissance de ce droit n’est pas effective du fait d’une part de la méconnaissance des procédures d’accès à l’information par les citoyens, et d’autre part par des réticences observées au niveau de certaines administrations à respecter et à garantir ce droit, mais aussi et surtout à l’absence d’un décret d’application de cette ordonnance», a expliqué le président du CSC.

Notre attente à l’issue de cette rencontre a insisté Dr Kabir Sani est que les responsables en charge de la Communication des Ministères et Institutions de la

République soient suffisamment sensibilisés sur les modalités d’accès des médias à l’information et aux documents administratifs et les médias plus aptes à produire, publier et diffuser des articles et émissions sur la question au sein de leurs médias. «Le CSC, pour sa part, poursuivra le plaidoyer nécessaire pour l’adoption et la publication au Journal officiel du décret d’application de l’ordonnance 2011-22, portant charte d’accès à l’information et aux documents publics», a assuré le président du CSC.

Dans son intervention, le Secrétaire Général de la région de Zinder, M. Maman Harou a déclaré que Les ‘’fake news’’ ou infox sont véhiculés sur les réseaux sociaux malheureusement au détriment de l’information officielle et les propos des responsables politiques et administratifs sont souvent déformés ou manipulés. «L’initiative du CSC de délocaliser ses activités en région et surtout de traiter de la thématique des mécanismes facilitant l’accès à l’information est à saluer à plus d’un titre», a-t-il souligné.

Les administrations publiques, a précisé le SG de la région de Zinder, sont souvent confrontées à une forte demande d’informations et de documents administratifs et la plupart des usagers ignorent les mécanismes pour y accéder. «L’article 31 de la Constitution du 25 Novembre 2010 indique que ‘’Toute personne a le droit d’être informée et d’accéder à l’information détenue par les services publics dans les conditions déterminées par la loi’’», a- rappelé M. Maman Harou.

Sido Yacouba ANP-ONEP/Zinder