Adoption de la loi de ratification de l’accord de financement d’un programme en réponse aux défis de covid-19 et changements climatiques

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les travaux en séance plénière de la première session ordinaire au titre de l’année 2021 dite session des lois se poursuivent à l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Au cours de la séance plénière, d’hier, présidée par SE. Seini Oumarou, président de l’Institution, les députés ont procédé à l’examen et au vote du projet de loi de ratification de l’accord de financement d’un programme en réponse aux défis de covid-19 et changements climatiques. La plénière s’est déroulée en présence du commissaire du gouvernement, M. Youssouf Mohamed Elmoctar, ministre délégué auprès du ministre d’Etat aux Affaires Etrangères et de la Coopération, chargé de l’Intégration Africaine.

Le projet de loi autorisant la ratification de l’Accord de financement, composé du Prêt N°2000003653 d’un montant de 3 200 000 Euros et du Don N°2000003652 d’un montant de 1 185 000 Euros, signé le 13 février 2021 à Ndjamena, République du Tchad entre le gouvernement de la République du Niger et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) pour un financement du programme régional conjoint sahel en réponse aux défis covid-19, conflits et changement climatique (SD3C) est voté par les parlementaires avec 118 voix pour, zéro (0) contre et zéro (0) abstention.

L’objectif global de ce programme est de renforcer de manière durable, la résilience des populations rurales les plus vulnérables de la région du Sahel, afin d’atténuer la crise covid-19, les conflits et les changements climatiques. Le projet se concentrera sur les régions de Diffa et Tillabéri. Dans une première phase, les communes de N’Guigmi et Fillingué sont particulièrement ciblées pour leurs fortes activités transfrontalières affectées par les crises actuelles.

Il ciblera environ 41 000 ménages ruraux soit 290 000 personnes dont au moins 50% de femmes et 30% de jeunes, incluant les personnes en situation de handicap et les migrants. Il sera mis en œuvre à travers trois composantes, à savoir l’augmentation de la productivité et de la production agricole, l’intégration économique et le dialogue politique, coordination et gestion.

Les travaux en séance plénière reprendront le samedi 08 mai 2021 à partir de 10h avec à l’ordre du jour le contrôle de l’action gouvernementale à travers les questions d’actualité adressées aux membres du gouvernement.

Par Seini Seydou Zakaria(onep)