Aichatou Issa, promotrice d’une entreprise dénommée Makeri Alive : Donner une touche féminine et plus de visibilité aux produits de l’artisanat nigérien

Société
Spread the love

Sharing is caring!

De nos jours, beaucoup de femmes sont très engagées dans le domaine l’entreprenariat. C’est le cas de Aichatou Issa, une jeune étudiante en Master 1 en diplomatie et relation internationale à Swiss Umef University. Agée de  21 ans, elle est aujourd’hui promotrice d’une entreprise qui évolue dans le domaine de l’artisanat  dénommée  «Makeri Alive».

A travers ‘’Makeri Alive’’, Aichatou Issa s’est donnée pour but de faire la promotion des produits artisanaux au Niger et à l’international. L’idée de la création de l’entreprise «Makeri Alive» lui est venue un jour quand elle était partie au musée national Boubou Hama de Niamey avec sa petite sœur où elle a découvert le savoir faire des artisans et le manque de publicité auquel ils font face. «C’est suite à cela que j’ai eu la passion et la détermination de créer cette entreprise pour accompagner les artisans et faire de la visibilité pour nos produits locaux en incitant la population à la consommation des produits made in Niger. Je suis de ceux qui pensent que chaque individu doit être capable de générer des ressources et créer de la valeur. J’ai mis en place cette entreprise Makeri Alive afin de proposer à toute la population des articles à des tarifs très compétitifs et accessibles», a-t-elle expliqué.

«L’objectif de la création de cette entreprise était auparavant de faire de la publicité pour les artisans. Mais au fur et à mesure, j’ai constaté que le marché de ces produits artisanaux ne fonctionne pas bien  au Niger. Du coup, j’ai changé de stratégie pour me lancer définitivement dans la confection et la vente des articles artisanaux afin de pouvoir proposer des articles de bonne qualité à la population», a-t-elle souligné.  

Makeri Alive fabrique actuellement divers types d’articles en cuir notamment des sacs à main, des chaussures, des tableaux, des plateaux, des ceintures, des boites, des poufs etc. «La fourchette de prix commence à 1500fcfa. Pour le porte monnaie, le prix est de 1500f, les sacs est à partir de 15.000F. Les tableaux ont un prix qui va de 7000fcfa à plus, les poses verres à 10. 000fcfa, les tabourets se vendent à 25. 000F et les sacoches à un prix de 2200f», a-t-elle indiqué.

Dans l’entreprise «Makeri Alive», Aichatou Issa travaille avec huit autres collaborateurs. Elle travaille également avec des artisans du musée Boubou Hama et du Village artisanal de Wadata, pour leur proposer des nouveaux concepts et les inciter à la créativité.

Mlle Aichatou Issa dit rencontrer quelques difficultés liées au manque de financement. «Actuellement, à cause de manque de moyens, nous ne disposons pas de boutique, nos articles sont toujours exposés à la maison, à des foires et ou en ligne via les réseaux sociaux notamment sur notre page Facebook, Whatsapp, Instagram, etc», a-t-elle indiqué. Mais la jeune femme compte ouvrir des boutiques, ce qui lui permettra d’exporter dans d’autres pays et promouvoir le génie créateur nigérien. «Entreprendre, est un combat qui demande de la ruse, du courage  et du sacrifice; c’est aussi un terrain où l’on prend des risques pour se maintenir et se stabiliser», affirme-t-elle.

 Yacine Hassane(Onep)