Atelier d’auto-évaluation de la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale : Accompagner les actions de cette commission

Non classé
Spread the love

Sharing is caring!

La Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale, en collaboration avec le Centre de Genève pour la Gouvernance du Secteur de la Sécurité (DCAF) organise du 31 mai au 3 juin à Niamey, un atelier d’auto-évaluation de la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale. Au cours de cette rencontre organisée grâce à un appui financier de la République Fédérale d’Allemagne, il sera aussi question de la présentation du rapport de bilan de la précédente commission. C’est le Vice-président de la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale qui a présidé hiermatin l’ouverture des travaux.

Les objectifs des ateliers d’auto-évaluation et de planification d’action consistent à offrir une plateforme propice à une réflexion approfondie sur les questions de gouvernance de la sécurité dans le contexte géopolitique actuel et le rôle des parlementaires dans le contrôle du secteur de la sécurité, d’évaluer les capacités de l’Assemblée et de la Commission de la Défense et de la Sécurité pour identifier les domaines spécifiques nécessitant un renforcement de capacités des parlementaires et de l’institution parlementaire d’une manière générale. Il s’agir d’évaluer le cadre législatif pour le contrôle démocratique du secteur de la sécurité pour identifier des priorités législatives et élaborer un plan de développement des capacités parlementaires et un plan de développement législatif. Les recommandations issues de ces auto-évaluations sont utilisées par les députés dans leurs activités parlementaires.

A l’ouverture des travaux, le Vice-président de la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale, le député Mahmoud Sagdoun a rappelé les bonnes relations qui existent entre lacommission et la DCAF nouées depuis 2015. La Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale a organisé plusieurs activités, parmi lesquelles le Vice-président de la commission a cité une mission de sensibilisation sur la paix et la sécurité effectuée à Diffa en 2017, le renforcement de capacité des membres de la commission de la législature passée en 2018, 2019 et 2020 et un voyage d’études organisé avec les députés des pays membres du Liptako-Gourma en 2019 au Burkina-Faso et au Mali. Au vu de ce qui ce précède, le député Mahmoud Sagdoun a souhaité la poursuite de cette coopération exemplaire avec la nouvelle législature.

Auparavant, l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, SE Herman Nicolaï, a souligné l’importance de cette rencontre pour son pays, précisant que le travail parlementaire est primordial. Evoquant le soutien de son pays au Niger en termes de sécurité, l’ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne a dit que cette rencontre inspire confiance à son pays qui investit beaucoup dans le domaine de sécurité au Niger et la protection de la population civile. SE Herman Nicolaï a souligné l’importance de la mission des parlementaires dans le contexte d’insécurité précisant que ce sont les députés qui valident les propositions du gouvernement pour accomplir cette tâche. A ce sujet, SE Herman Nicolaï a dit que la mission du parlementaire n’est pas seulement de valider, par exemple, le budget mais il s’agit aussi d’être regardant sur l’utilisation de ces moyens.

De son côté, le représentant pays de DCAF, M. Louis Pasteur a dit que cette structure est présente au Niger depuis 2014 et mène plusieurs activités avec divers acteurs dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance du secteur de la sécurité. Selon M. Louis Pasteur, ce programme concerne entre autres les Forces de défense et de sécurité (FDS), les parlementaires, le Médiateur de la République, la Société civile ainsi que les médias. Il a ajouté que DCAF partage la vision des autorités du Niger surtout en matière de bonne gouvernance du secteur de la sécurité.

Mamane Abdoulaye(onep)