Atelier d’information et de sensibilisation des journalistes à Ouagadougou (Burkina Faso) : Mieux appréhender le Cadre d’Action Prioritaires (CAP-2025) de la commission de l’UEMOA

Société

La Commission de l’UEMOA à travers sa direction de communication, organise du 14 au 18 novembre 2022, un atelier d’information et de sensibilisation à l’attention des journalistes sur le Cadre d’Action Prioritaires (CAP2025), de la dite institution. Le but de cette rencontre est de communiquer sur ledit cadre.

Au cours de cet atelier, les participants issus des pays membres de l’espace UEMOA seront imprégnés des documents stratégiques récemment adoptés par les instances décisionnelles de l’UEMOA. Ces documents en lien avec le (CAP 25) sont notamment le nouveau cadre réglementaire sur le Partenariat Public Privé, les nouveaux textes adoptés par le Conseil des ministres de l’institution sur l’énergie. De même les journalistes seront édifiés sur le chantier Paix et Sécurité, la production et la valorisation des statistiques régionales, la présentation du système d’information agricole régional, communication sur le schéma de développement de l’espace régional, l’assistance aux États membres dans la mise en œuvre des services numériques, etc.

A l’ouverture des travaux, le secrétaire général de la Présidence de la Commission de l’UEMOA, M. Augustin Ahio Niango a rappelé que, depuis sa création en 1994, l’UEMOA œuvre à faire de l’intégration régionale une réalité au quotidien vécue par les populations. Ces dernières années, a dit M. Augustin Ahio Niango, ont vu émerger des menaces et défis nouveaux auxquels les Etats membres et l’Union doivent s’adapter. C’est dans ce contexte particulier que, la Commission de l’UEMOA, s’est dotée d’une feuille de route dénommée Cadre d’Actions Prioritaires «CAP 2025». Cette feuille de route décline ses priorités d’actions pour la période 2021-2025, correspondant à la durée du mandat du Collège des Commissaires actuel, qui a pris fonction en mai 2021.

Il faut retenir que l’élaboration du CAP 2025 trouve ses fondements dans le Traité modifié de I’UEMOA qui, en son article 4, fixe la raison d’être de l’Union à travers les cinq (5) objectifs suivants : renforcer la compétitivité des activités économiques et financières des Etats membres dans le cadre d’un marché ouvert et concurrentiel et d’un environnement juridique rationalisé et harmonisé ; assurer la convergence des performances et des politiques économiques des Etats membres par l’institution d’une procédure de surveillance multilatérale ; créer entre les États membres un marché commun basé sur la libre circulation des personnes, des biens, des services, des capitaux et le droit d’établissement des personnes exerçant une activité indépendante ou salariée, ainsi que sur un tarif extérieur commun et une politique commerciale commune ; instituer une coordination des politiques sectorielles nationales par la mise en œuvre d’actions communes et éventuellement de politiques communes notamment dans les domaines des ressources humaines, de l’aménagement du territoire, des transports et télécommunications, de l’environnement, de l’agriculture, de l’énergie, des industrie et mines ; harmoniser dans la mesure du possible le bon fonctionnement du marché commun, les législations des Etats membres et particulièrement le régime de la fiscalité.

La vision de la commission de l’UEMOA à travers le CAP 25, c’est de devenir «une institution moderne et performante dans ses relations avec les Etats membres, les populations et tous les acteurs de la vie économique et sociale à l’horizon 2025». Cette vision s’inscrit dans la dynamique d’une nouvelle impulsion pour approfondir le marché commun de l’UEMOA, assurer la convergence et la stabilité macroéconomique durable, prendre en compte les nouveaux défis, notamment l’économie numérique, le développement du secteur privé et le changement climatique. Cette nouvelle impulsion s’étend également à la lutte contre la pauvreté, à l’emploi des jeunes, au renforcement du capital humain et aux autres questions sociales.

Pour réaliser sa vision à l’horizon 2025, la Commission se fixe trois (3) objectifs stratégiques : accélérer la convergence économique et approfondir le marché commun; consolider les actions sectorielles structurantes pour un espace économique viable et renforcer la gouvernance et la performance organisationnelle. Ces objectifs stratégiques sont traduits en trois (3) axes d’intervention, structurés autour de vingt-trois (23) actions phares, à forte valeur ajoutée, structurantes, susceptibles de produire des résultats concrets à l’horizon 2025 et destinées à faire de la Commission de l’UEMOA une institution moderne alignée aux standards internationaux.

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep),Envoyé spécial