Atelier national de validation du Plan d’actions de la politique humanitaire et de gestion des catastrophes 2022-2026 et du Plan triennal de contingence inondation 2023-2025 : Trouver des réponses coordonnées et efficaces aux risques et conséquences des catastrophes humanitaires

Société

Le ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, M. Laouan Magagi, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d’ouverture d’un atelier national de validation du Plan d’actions de la politique humanitaire et de gestion des catastrophes 2022-2026 et du Plan triennal de contingence Inondation 2023-2025. La mise en œuvre de ce plan d’actions permettra de renforcer les cadres politiques et institutionnels, d’améliorer les relations et la synergie entre tous les acteurs (Etat, humanitaires, PTF, Privé et OSC), en renforçant la coordination, le suivi-évaluation et la capitalisation mais aussi d’améliorer la gouvernance des risques, la mobilisation des ressources et l’efficacité des réponses et du relèvement.

Dans son allocution d’ouverture, le ministre Laouan Magagi a indiqué que, la Plan d’actions humanitaire va opérationnaliser la Politique humanitaire et de gestion des catastrophes, la stratégie nationale de réduction des risques de catastrophe et la stratégie nationale de relèvement durable. «Quant au plan triennal de contingence inondation, il se justifie du fait que les plans annuels sont de courte durée et que la mobilisation des ressources et le financement sont souvent à cheval entre les années», a-t-il ajouté.

Selon le ministre, plusieurs sinistrés des inondations 2020 n’ont pas encore été assistés en ce moment précis. Et à leur nombre viennent s’ajouter ceux de 2021 et de 2022. «Cette année encore des cas d’inondations sont enregistrés dans l’ensemble des huit régions de notre pays. A la date du 25 septembre 2022, 1070 villages repartis dans 42 départements et 124 communes ont été touchés par les inondations, totalisant 29.861 ménages sinistrés (248.371) personnes, 26.256 maisons effondrées et 182 décès», a-t-il précisé. Le ministre Laouan Magagi a ajouté que, la mise en œuvre du plan triennal de contingence permettra au gouvernement de mener des actions pour la période 2023-2025 en termes de prévention, d’alertes, de préparation et de riposte aux impacts négatifs de ces inondations sur les populations victimes et/ou exposées.

Pour le Représentant du Coordonnateur Résident humanitaire par intérim, M. Emmanuel Gignac, le plan d’action contribuera à la réalisation des résultats de l’axe ‘‘Capital humain’’ relatifs à l’amélioration de la couverture des besoins sociaux fondamentaux du PDES 2022-2026. «On peut clairement noter que, les efforts du gouvernement seront orientés, durant cette période, vers la poursuite de la concrétisation des attributions du Ministère en charge de l’Action humanitaire et de la gestion des catastrophes et à la mise en œuvre des actions prévues dans la stratégie nationale de réduction des risques des catastrophes et finalement à la mise en œuvre des actions prévues dans la stratégie nationale de relèvement durable»,  a précisé M Gignac. Le Représentant du Coordonnateur Résident humanitaire par intérim a, pour ce faire, souligné l’important pour les discussions de mettre l’accent sur le renforcement d’un dialogue régulier entre les acteurs gouvernementaux et les humanitaire et favoriser ainsi un partenariat efficace conduisant à la réduction des risques de catastrophes. Notons que les travaux ce cet atelier dureront du 4 au 7 octobre 2022. 

 Mahamadou Diallo(onep)