Atelier technique de validation du Rapport National d’Autoévaluation de la Gouvernance au Niger : Les participants invités à examiner les documents dans un état d’esprit constructif

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La Commission Nationale de Gouvernance du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (CNG/MAEP) a organisé, hier à Niamey, l’atelier technique de validation du Rapport National d’Autoévaluation de la Gouvernance au Niger. L’ouverture de cette rencontre a été présidée par le point focal national de ladite Institution et directeur de cabinet adjoint en second du Président de la République, M. Oumar Moussa en présence des représentants des Institutions de la République, de ceux de regroupements des partis politiques, des organisations de la société civiles et des syndicats, des représentants du patronat et du président de la CNG/MAEP. 

Cette rencontre de deux jours constitue selon M. Oumar Moussa, point focal national MAEP, une étape majeure du processus de mise en œuvre du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs au Niger. Le rapport que les participants auront à valider est, a-t-il indiqué, l’aboutissement d’un processus de recherche. Ils auront aussi à examiner et valider alternativement en groupe et en plénière les rapports nationaux d’autoévaluation et à passer au peigne fin les recommandations battues sur l’analyse diagnostic de nos experts.

Ces recommandations ont à leur tour servi de socle pour proposer un plan d’action que les acteurs auront à apprécier et améliorer sur la base des préoccupations et aspirations de peuple nigérien. Avant d’aboutir à ces documents de synthèse, a expliqué M. Oumar Moussa, les institutions de recherche que sont les bureaux d’étude de laboratoire universitaire ont élaboré quatre rapports thématiques correspondant à la démocratie et la gouvernance politique, à la gouvernance économique, à la gouvernance des entreprises et au développement économique et social. « Il vous revient donc d’améliorer le rapport de synthèse d’autoévaluation aussi bien dans sa forme que dans son fond et d’en décliner un plan d’action qui permettrait au Niger de combler les divers défis relevés », a-t-il précisé.

 Le point focal CNG/MAEP, M. Oumar Moussa a invité les participants à examiner les documents avec objectivité et lucidité dans un état d’esprit constructif.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)