Ateliers «Rencontre des Acteurs» sur la fermeture de la COMINAK : Réflexions sur les voies pour faire face aux impacts socioéconomiques et pour la reconversion économique

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, M. Mahamane Sani Mahamadou, assurant l’intérim de la ministre des Mines, a présidé hier à Niamey, la cérémonie d’ouverture des ateliers «Rencontres des Acteurs», dans le cadre de l’étude sur les impacts socioéconomiques de la fermeture de l’exploitation de la COMINAK et la reconversion économique. Ces rencontres ont enregistré la présence des participants venus des localités de la région d’Agadez, à savoir Agadez ville, Arlit, Iferouāne, Danet, Gougaram et Timia.

Ces activités qui dureront quatre (4) jours sont prévues dans le cadre de l’étude sur les impacts socioéconomiques de la fermeture de l’exploitation de la COMINAK et la reconversion économique. Elles se dérouleront jusqu’au 3 septembre 2021. «Ces ateliers constituent une étape importante dans le déroulement de l’étude et regroupent les acteurs impactés ou concernés par la fermeture de l’exploitation de COMINAK», a estimé le ministre des Mines par intérim. M. Mahamane Sani Mahamadou a rappelé que la réalisation de cette étude a été confiée par le Gouvernement à un consortium de trois bureaux d’études internationaux et un bureau d’étude national. Les objectifs assignés à ces études sont premièrement, l’évaluation des impacts socioéconomiques et environnementaux de la fermeture de l’exploitation de COMINAK et deuxièmement, la formulation de projets de reconversion et de développement économique de nature à atténuer significativement ces impacts. «Cette étude est financée par un emprunt de l’Etat auprès de la Banque Mondiale, institution à laquelle je présente, au nom du gouvernement, notre profonde gratitude», a déclaré le ministre Mahamane Sani précisant que plus de cinquante pour cent (50%) des participants à ces ateliers proviennent de la région d’Agadez.

Ces acteurs sont, en plus du Préfet et du Maire d’Arlit, des directeurs régionaux et départementaux, des responsables de COMINAK, des représentants des travailleurs statutaires déflatés de COMINAK, des représentants des employés et des employeurs sous-traitants de COMINAK, des représentants des maraîchers et des éleveurs, des représentants des artisans et des commerçants, ainsi que des représentants de la société civile. Sont aussi présents à ces ateliers, les acteurs de Niamey, à savoir les départements ministériels et autres institutions concernés par les nombreux thèmes qui seront abordés, ainsi que les représentants des partenaires techniques et financiers, a soutenu le ministre des Mines par intérim.

Les premiers thèmes à être abordés, a-t-il fait savoir, ont pour but de clarifier et d’approfondir les données collectées, tandis que l’examen des thèmes qui suivront concernera l’évaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux de la fermeture, ainsi que, à minima, l’ébauche des filières d’avenir sur lesquelles pourraient être formulés des projets de développement/reconversion économique. «Il est donc escompté que les échanges entre les participants sur ces thèmes, sous l’animation de six (6) des consultants chargés de l’étude, soient suffisamment fructueux pour améliorer de manière sensible la collecte et l’analyse des données nécessaires à l’étude, et ainsi faciliter l’évaluation des impacts de la fermeture, ainsi que l’identification des filières d’avenir pour la zone impactée», a conclu le ministre Mahamane Sani Mahamadou.

Aichatou Wakasso(onep)