Au Palais de la Présidence de la République : Réunion de haut niveau sur la fraude des hydrocarbures au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat M. Mohamed Bazoum a présidé, hier dans l’après-midi,  une importante réunion sur la fraude des hydrocarbures au Niger. Cette réunion  a regroupé autour du Président de la République, le Premier ministre, le ministre du Pétrole, le ministre des Finances, le ministre de l’Intérieur, le Ministre de la Défense Nationale, la ministre de l’environnement, les responsables des Forces de Défense et de Sécurité et l’ensemble des acteurs concernés par la question.

Après la réunion, le ministre des Finances M. Ahmat Jidoud a expliqué à la presse publique l’objet de ladite rencontre et a annoncé les décisions prises. Il a notamment souligné que la réunion a essentiellement discuté de la question de la fraude des hydrocarbures dans notre pays. Il a ajouté  que la fraude des hydrocarbures constitue une menace très sérieuse non seulement à la survie de la SONIDEP, mais aussi engendre un très grand manque à gagner en matière de mobilisation des ressources internes. « C’est dans ce sens que le Président de la République a convoqué cette importante réunion. Nous avons discuté de toute la problématique, que ça soit les sources d’approvisionnement, les conséquences que cette fraude entraine, mais également et surtout les mesures », a-t-il dit. En ce qui concerne ces mesures le ministre des Finances a indiqué que la réunion a adopté la mise en place d’un comité de  réflexion sur l’identification des différentes sources d’approvisionnement qui alimentent les canaux de fraude, et réfléchir sur les mesures et sur les dispositifs à mettre au point pour lutter contre cette fraude. « D’ores et déjà, certaines mesures doivent être appliquées, surtout au niveau des opérations de contrôle par les différentes forces de défense et de sécurité pour pouvoir juguler cette fraude ; mais aussi l’application stricte des sanctions aux contrevenants, les fraudeurs et leurs complices », a-t-il dit.  La Réunion a aussi recommandé la mise en place d’un comité qui doit réfléchir sur les propositions structurelles « Et nous allons nous retrouver dans un mois autour du Président de la République pour faire le point de toutes les mesures  et les perspectives face à cette situation », a conclu le Ministre des Finances.  

Ali Maman(onep)