Caravane de presse de Sahel Collaboration et Communication (SCC) à Zinder : Les résultats appréciables du Projet Terres Eau Vie dans la gestion des risques sociaux et écologiques

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le projet «Résilience Accrue au Sahel», (RISE II) de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) appuie les populations chroniquement vulnérables. L’activité Terres Eau Vie qui porte sur la sécurité de l’eau et la résilience poursuit aussi comme objectif, l’amélioration des systèmes de gestion, des risques sociaux et écologiques. Mis en œuvre par Winrock international et son partenaire Tetra Tech, ce projet qui s’étale sur la période allant de 2019 à 2024 intervient dans 15 communes de la région de Zinder.

C’est pour s’enquérir des réalisations faites par Terres Eau Vie que Sahel Collaboration et Communication (SCC) a initié une caravane de presse dans cette région afin de mieux apprécier la portée de ce financement du peuple américain à travers l’USAID. La caravane a

visité à Guidimouni, le groupement Hamdallah composé de 36 femmes. Winrock International a assuré la formation de 15 femmes de ce groupement dans la fabrication de savon liquide et solide qui à leur tour, ont formé les autres membres du groupe.

Avec les conseils du projet, ces femmes sont aujourd’hui bien structurées et mieux organisées. Cette activité a permis à ces femmes de générer beaucoup de revenus, améliorant substantiellement leur situation économique. «Les revenus de cette activité nous permettent de satisfaire certains de nos besoins», a confié Mme Hadiza Ali, secrétaire générale du groupement Hamdallah. Selon Nana Zeinabou, membre du groupement, leurs activités se limitaient, au début, à la tontine. «C’est avec l’arrivée de Winrock International qu’est intervenue cette activité génératrice de revenu qui fait aujourd’hui notre fierté. Le projet nous a appuyé en formation et en matériels et produits pour la fabrication du savon», a-t-elle ajouté.

Sur le plan foncier, la caravane de journalistes a visité une aire de pâturage de 1560 hectares réhabilitée par Winrock dans la commune de Gouchi (Département de Doungass). Cette aire de pâturage est sérieusement menacée par le morcellement et sa transformation en champs agricoles. «Selon un technicien, plus des 2/3 ont été perdus et un litige est né entre éleveurs et agriculteurs. Suite à une conciliation, le conseil communal a sollicité l’appui de Winrock qui a permis de ramener cette aire à son étendue initiale», a-t-il expliqué.

Pour le président du comité, M. Waziri Abdou Gago, les agriculteurs et les éleveurs se sont entendus pour cette délimitation. «Le projet Winrock est en train de donner une formation à nos gens sur la gestion de cette aire. Mieux la confection des bornes est en cours. Cette intervention a permis d’aplanir le conflit entre éleveurs et agriculteurs», s’est–il réjoui. Pour Hardo Ibrahim, éleveur, cette séparation de l’aire de pâturage des champs est une chose qui renforcera la quiétude sociale. «Avec cette délimitation il n’y aura pas de conflit entre agriculteurs et éleveurs surtout avec l’implication de nos autorité et l’appui du projet Winrock. Cela nous réconforte», a-t-il conclu.

Aussi, Winrock International a, à son compte, d’autres réalisations telles que l’étude sur les eaux souterraines, la désinfection des points d’eau ( puits cimentés et forages équipés de PMH, la redynamisation et l’équipement des COFOCOM en tenant compte de la loi sur le quota et la nouvelle politique foncière, l’appui à l’élaboration et la mise en œuvre des conventions locales, entre autres.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi