Cash For Work dans la région de Dosso : Le Projet Filets Sociaux Adaptatifs II Wadata Talaka cible 15 villages issus de trois communes

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Poursuivant ses ateliers communaux dans toutes les régions du pays, le Projet Filets Sociaux Adaptatifs II Wadata Talaka a mené des assises dans trois communes de la région de Dosso à savoir Dogonkiria, Falwel et Falmey. Ces assises se tiennent en prélude à la mise en oeuvre de l’une des composantes phares du projet: le Cash For Work,

Ainsi comme dans les autres régions, Agadez, Diffa, Maradi, Niamey, Tahoua, Tillaberi et Zinder, l’objectif de ces assises est d’identifier les villages qui seront bientôt enrôlés dans les activités de Cash For Work pour une durée de deux ans. Pour le représentant régional du Projet Filets Sociaux Adaptatifs II Wadata Talaka, région de Dosso, le choix des villages a été inclusif et transparent. Ce qui, selon Ibrahim Karbo Habibou permettra d’attendre les objectifs et les résultats attendus.

Ainsi, 15 villages ont été retenus dans la région de Dosso en raison de 5 par commune respectivement à Dogonkiria, Falwel et Falmey. Selon Amadou Boukata, Maire de la commune rurale de Falwel, le choix a été fait dans la transparence en présence des autorités communale et départementale ainsi que des autorités coutumières. «Nous avons d’abord procédé à l’élimination des villages qui ont des effectifs très faibles où nous ne pouvons pas réunir le nombre de travailleurs pour la mise en œuvre des activités. Nous avons aussi éliminé 47 villages qui ont déjà bénéficié du cash transfert pour la résilience récemment réalisé dans la commune», a indiqué M Amadou Boukata.

«Suivant donc les effectifs des villages et prenant en compte d’autres critères d’accessibilité et de sécurité, nous avons retenu 5 et nous estimons que le Projet Filets Sociaux Adaptatifs II Wadata Talaka est venu à point nommé car,  la campagne agricole n’a pas répondu aux attentes des populations. Nous pensons qu’à travers le Cash For Work, les populations qui sont dans une situation de disette voir de famine, seront soulagées», a conclu le Maire de Fawel.

Selon le Maire de la commune rurale Dogonkiria, les populations ont décidé de rompre avec cette fatalité face à l’insécurité alimentaire. Et le Cash For Work initié par le Projet Filets Sociaux Adaptatifs II Wadata Talaka est très apprécié dans ce sens.

Etant donné que la commune rurale de Dongokiria n’est pas épargnée par le grand banditisme avec des incursions suivies d’attaques et des prélèvements d’impôts selon le Maire Adamou Assoumane Mahamane, le choix des villages s’est fait en prenant en compte l’aspect sécuritaire dans la sélection. «Le Projet intervient à Dogonkiria depuis 2012 à travers les volets cash transfert et la scolarisation de la jeune fille et nous fondons beaucoup d’espoir pour le démarrage du Cash For Work», a ajouté M. Adamou Assoumane Mahamane.

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso