Célébration de la Fête de l’arbre à Ouallam : Une centaine de plants d’arbres fruitiers plantés par l’ONG TOLD dans le village de Tolkoboye Fandobon

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Dans le cadre de la célébration, du 60è anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance communément appelé ‘’Fête de l’arbre’’, l’ONG Tourism and Local Development (TOLD) a initié une opération de plantation d’arbres le 3 août dernier dans le village de Tolkoboye Fandobon (département de Ouallam). A cette occasion qui consacre le lancement des activités de cette ONG, une centaine d’arbres fruitiers en l’occurrence des manguiers a été mise à terre. Le thème de l’édition de cette année: «Investir dans la restauration du patrimoine forestier national, c’est investir dans l’avenir».

 

Présent à cette cérémonie, le préfet du département de Ouallam M. Marsadou Soumaila a invité toutes les populations à une plus grande prise de conscience sur les contraintes environnementales que le monde vit. Le choix de ce thème, estime-t-il, s’explique par les efforts du Gouvernement en matière de préservation des Forêts Naturelles. A travers ce thème, a-t-il dit, le Gouvernement veut véhiculer des messages qui contribueront à l’éveil de conscience des populations et de certains acteurs institutionnels sur l’importance de la préservation des forêts qui sont dans une tendance de dégradation continue. «Au Niger, les formations forestières ont été classées entre 1935 et 1977 et totalisent une superficie de plus 600.000 ha. Actuellement, ces forêts sont soumises à toutes formes de menaces», a souligné M. Marsadou Soumaila.

Le préfet de Ouallam a souligné que son département dispose de trois forêts protégées (Taroum, Fondézangou et SabaraGorou) avec une superficie totale 142.000 ha. «Actuellement, ces forêts sont soumises à plusieurs formes de menaces dont les plus importantes sont le défrichement pour la mise en cultures et l’exploitation abusive du bois énergie comme en témoigne la carbonisation du bois qui est en train de prendre des proportions inquiétantes dans notre département. A cette allure, la vie des futures générations risque d’être compromise», a-t-il prévenu. Pour le préfet, la vision du Gouvernement en matière d’environnement et de développement durable ne peut être atteinte qu’avec la participation de tous. C’est pourquoi, il a salué cette initiative de l’ONG TOLD.

Le président de l’ONG TOLD, M Adamou Hassane Issoufou a situé l’importance de la journée tout en appelant à plus d’initiatives pour protéger notre environnement. «Nous devons faire preuve de plus d’engagement dans le rôle que nous avons de bien sauvegarder cet héritage afin d’en faire bénéficier les générations futures. En effet, les arbres peuvent vivre des centaines d’années. Lorsque vous en plantez un, vous faites un beau cadeau à vos enfants et petits-enfants. C’est un symbole de votre engagement envers l’environnement et la beauté du monde qui vous entoure, et qui vivra bien au-delà de votre vie» a-t-il fait savoir. C’est cet engagement que l’ONG Tourism and Local Development (TOLD) essaye d’honorer, par des actions de plantation d’arbres et des séances de sensibilisation des populations nigériennes sur la préservation de l’environnement. «L’arbre constitue également un atout important pour l’activité touristique puisqu’il permet de développer l’attractivité d’un lieu ou d’une destination et d’impulser une dynamique de développement local» a-t-il soutenu.

M Adamou Hassane Issoufou a remercié les structures partenaires qui ont accompagné son ONG dans  la conduite de cette activité. Il faut le souligner, l’ONG TOLD est une jeune organisation qui entend œuvrer en faveur du développement économique et social, à travers notamment la redynamisation du secteur touristique. Elle intervient particulièrement dans cinq (5) domaines, à savoir le tourisme, la souveraineté alimentaire, la formation professionnelle, la culture et l’environnement.

 

Aîssa Abdoulaye Alfary(onep)