Célébration de la Journée de l’Enfant Africain (JEA), à Kantché, région de Zinder : La ministre en charge de la Protection de l’Enfant effectue plusieurs activités à Zinder dans le cadre de l’événement

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Cette année, les manifestations entrant dans le cadre de la Journée de l’Enfant Africain (JEA), célébrée le 16 Juin, se sont déroulées à Kantché, dans la région de Zinder, sous le haut patronage de la Première Dame Hadiza Bazoum. C’était en présence de la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Allahoury Aminata Zourkaleyni,  de la Coordinatrice  du Système des Nations Unies au Niger, Mme Louise Oben, du Représentant Résident de l’Unicef au Niger, M. Stefano Savi, de l’Ambassadeur d’Allemagne au Niger, SEM. Hermann Nicolay, ainsi que des cadres  centraux et régionaux du ministère en charge de la Protection de l’Enfant et une foule de participants.

En prélude à cette célébration, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant a saisi l’opportunité de son séjour dans la capitale du Damagaram pour effectuer une série de visites.

C’est ainsi que, mercredi peu après son arrivée à Zinder, la délégation ministérielle a rendu une visite de courtoisie au Sultan du Damagaram, Elhadj Aboubacar Oumarou  Sanda, avant de visiter l’orphelinat Tchoukou de Hadjia Fatimé, un Centre d’accueil qui a ouvert ses portes en  2008, avec un effectif actuel de 75 orphelins.

Mme Allahoury Aminata Zourkaleyni  s’est entretenue avec la responsable de ce centre à l’effet de s’enquérir de son état de fonctionnement  et la famille d’accueil des orphelins. Pour la ministre Aminata Zourkaleyni,  les ‘’familles d’accueil doivent prendre leurs responsabilités en prenant en charge les enfants qui leur ont été confiés’’.  Elle s’est ensuite réjouie de constater que le Ministère de la Protection de l’Enfant et les partenaires au développement continuent d’apporter  leurs appuis en faveur des enfants en difficultés. Avant de quitter les lieux, la ministre a remis un don de vivres, de jouets et autres accessoires aux orphelins dudit centre.

La délégation s’est ensuite rendue au siège régional de la Fédération des personnes handicapées sis au quartier Kara-Kara. En effet, ce local accueille des enfants victimes de malformations  physiques  qui sont intégralement  pris en charge  par le programme Spot Light financé par l’Union Européenne.

La ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Aminata Zourkaleyni, a par ailleurs eu  une séance de travail avec un groupe d’enfants  encadrés par l’ONG Save The Children. Les échanges ont essentiellement porté sur les questions relatives au respect des droits de l’enfant, auxquelles des réponses appropriées ont été apportées.

Dans l’après-midi de mercredi, la ministre Aminata Zourkaleyni a assisté, à l’Université de Zinder, à une conférence-débat sur le thème « Elimination des pratiques néfastes affectant les enfants, cas de la mendicité ». Après ces échanges, les participants à la conférence-débat ont suivi la projection d’un film sur le phénomène de la mendicité telle que pratiquée par nos compatriotes au  Niger et dans certaines capitales ouest-africaines.

Par Siddo Yacouba, ANP-ONEP/Zinder