Célébration des 100 premiers jours de Mohamed Bazoum à la Présidence de la République : Le CEN-PNDS souligne la pertinence des actes déjà posés et salue l’adoption de la DPG du Gouvernement

Société
Spread the love

Sharing is caring!

À l’occasion des 100 premiers jours de SEM Mohamed Bazoum à la tête de l’Etat du Niger, le Comité Exécutif National (CEN) du PNDS-Tarayya, réuni le 11 juillet 2021, a rendu publique une déclaration. Un bref rappel des deux mandats de l’ancien Président, Issoufou Mahamadou, les réalisations faites, en 100 jours par le Président Bazoum Mohamed, la Déclaration de Politique Générale (DPG) du Chef de gouvernement, S.E Ouhoumoudou Mahamadou, des constats sur les secteurs sécuritaire, éducatif, sanitaire, infrastructurel, la décentralisation, sur le secteur rural et sur la plan politique, constituaient les principaux points saillants de cette déclaration.

Selon la déclaration, les 100 premiers jours d’une gouvernance, ‘‘considérés comme une période de grâce pour un dirigeant pour prendre ses marques et élaborer ses stratégies, ont été pour le Président de la République Mohamed Bazoum, pour le Gouvernement dirigé par Ouhoumoudou Mahamadou et pour les dirigeants de notre Parti, une période d’activités intenses, au sortir de scrutins multiples, marqués par une campagne électorale jamais connue dans l’histoire démocratique du Niger, du fait du climat malsain et malpropre entretenu par les partis de l’opposition politique’’. La déclaration a rappelé les deux mandats ‘‘couronnés de succès’’ du Président Issoufou Mahamadou et ‘‘le passage de témoin historique’’.

En analysant les réalisations de ces 100 premiers jours, le CEN du PNDS a salué l’adoption de la DPG du Gouvernement et la pertinence des actes posés, ‘‘qui présagent de lendemains meilleurs’’. Sur le plan sécuritaire, précise la déclaration, «nos forces de défense et de sécurité et leurs alliés ont remporté des victoires importantes et infligé de lourdes pertes aux groupes armés terroristes au cours de cette période, sur les frontières du Burkina Faso, du Mali et dans le Bassin du Lac Tchad. Ces succès ont permis le retour progressif des populations déplacées notamment à Diffa et Tillabéri. La poursuite du maillage et des patrouilles sécuritaires a redonné confiance aux populations et a facilité ces retours volontaires». Tout en condamnant ‘‘le lâche assassinat de populations civiles perpétré par ces groupes armés terroristes dans le nord Tillabéri et nord Tahoua’’, le CEN a félicité et encouragé les FDS dans leur lutte contre le terrorisme.

Sur le plan éducatif, le parti dit constater la priorité accordée, au secteur de l’éducation et ainsi que le large dialogue social, ouvert pour assurer la participation et de l’inclusivité, ‘‘démarche que tous les acteurs, associations, société civile et centrales syndicales notamment, ont saluée et encouragée’’.

Sur le plan sanitaire, la déclaration note, l’accessibilité aux services et soins de santé continue son amélioration avec l’opérationnalisation de l’Hôpital de référence de Maradi, du centre national de lutte contre le cancer ainsi que du programme de transformation des cases de santé. «Par ailleurs, d’importantes doses de vaccins contre la COVID-19 sont mises à la disposition des formations sanitaires pour poursuivre l’effort de vaccination des populations. Il y a lieu de se féliciter ici que la situation demeure sous contrôle avec un RO faible d’environ 0,200 au 23 juin 2021, toutes choses ayant permis la réouverture des frontières terrestres», précise le CEN-PNDS.

Par rapport au secteur rural, le Comité a loué les efforts du Gouvernement pour accompagner le monde rural. Dans le secteur des infrastructures, la déclaration a cité plusieurs tronçons routiers lancés en 2020 – début 2021 sont en cours d’exécution. Dans le domaine des industries extractives, ‘‘les secteurs minier et pétrolier ont connu un regain d’activités au cours de la période des 100 jours’’. Sur le plan de la décentralisation, le CEN relève que tous les conseils régionaux, de Villes et communaux ont été renouvelés et installés au cours de cette période de 100 jours.

La déclaration a déploré la nouvelle stratégie de communication de l’opposition qui, consiste à encenser le Président de la République Mohamed Bazoum et à dénigrer l’ancien Président Issoufou Mahamadou. Enfin, le CEN-Tarayya, dit encourager et soutenir le Président Mohamed Bazoum ‘‘dans ses prises d’initiatives visant l’amélioration du dialogue social, l’unité nationale et la bonne gouvernance pour consolider les acquis et avancer vers l’émergence du Niger à travers la mise en œuvre du Programme de Renaissance Acte III’’.

Mahamadou Diallo(onep)