Célébration du 1er mai au Syndicat National Autonome des Travailleurs des Eaux et Forêts (SNATEF) : Sous le signe du recueillement, de la solidarité et du partage

Société
Spread the love

Sharing is caring!

C’est dans une ambiance sobre que les membres du Syndicat National Autonome des Travailleurs des Eaux et Forêts (SNATEF) ont célébré la journée commémorative du 1er mai dans les locaux de la Direction Générale des Eaux et Forêts à Niamey. Les activités qui se sont déroulées en présence de la ministre de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification, Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa, ont débutés par des prières pour les agents disparus, le retour de ceux qui sont détenus par les terroristes et l’assistance aux familles éplorées.

Lors de cette cérémonie, la ministre de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification a transmis les encouragements du gouvernement pour l’engagement, la discipline et le sens du service public dont font preuve les agents des Eaux et Forêts, dans l’exercice de leurs missions de protection et de restauration de l’environnement. «Agents des Eaux et Forêts, vous faites aussi preuve de courage  et de dévouement pour accomplir votre devoir citoyen dans un contexte d’insécurité où l’ennemi, imprévisible, agit de manière as-symétrique», a déclaré Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa.

«En organisant la fête du 1er mai, loin des manifestations syndicales, ou intersyndicales classiques de présentation de doléances au patronat, vous avez plutôt préféré dans une sobriété et une intimité prier Allah SWT pour le repos des âmes des forestiers et autres agents de force de défense et de sécurité (FDS), tombés sur le champ de l’honneur. Par notre présence ici, nous magnifions également leur courage et saluons leur bravoure et souhaitons que la Jannat firdaous soit leur dernière demeure, amen. Prions également en ce mois béni de ramadan, pour la libération de vos camarades détenus par les terroristes et souhaitons un prompt rétablissement au blessés», a déclaré la ministre en charge de l’Environnement.

S’agissant des efforts à faire envers ces forces, la ministre en charge de l’Environnement a reconnu que les agents des Eaux et Forêts ont besoin d’une nouvelle grille salariale et indemnitaire, d’un plan de carrière, de plus de moyens logistiques, d’un meilleur cadre de travail, de soins de santé appropriés, d’une Ecole Nationale de formation etc. A cet égard, la ministre de l’Environnement a exprimé sa disponibilité et son engagement personnel à œuvrer sans relâche pour la promotion du secteur de l’environnement en général et un meilleur devenir du Cadre des Eaux et Forêts, en particulier.

Dans cette perspective, « toutes les initiatives entamées auprès du gouvernement seront poursuivies et renforcées’’, a assuré la ministre en charge de l’Environnement. Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa a par la suite salué le bon cadre de dialogue et de partenariat inclusif qui existe entre le SNATEF et l’administration des Eaux et Forêts, en l’occurrence la Commission Consultative Paritaire dont l’objectivité des avis et délibérations sont citées en exemple et font la fierté de tous.

 Mamane Abdoulaye(onep)