Célébration du 20ème anniversaire d’Airtel-Niger : Le “Réseau des Smartphones”, à cœur ouvert avec les médias

Société

Octobre 2001, octobre 2021, cela  fait 20 ans que la compagnie de téléphonie cellulaire, CELTEL-Niger puis ZAIN et aujourd’hui AIRTEL-Niger est née. Pour célébrer ce 20ème anniversaire, Airtel-Niger organise plusieurs activités, dont des rencontres d’échanges avec ses principaux partenaires. C’est ainsi qu’hier mercredi 27 octobre 2021, les dirigeants et les principaux responsables sectoriels ont rencontré, à l’hôtel Bravia de Niamey les responsables et agents des médias ainsi que les animateurs des sites et des réseaux sociaux. L’objet de cette rencontre est d’échanger, à cœur ouvert, sur les activités, les réalisations, la responsabilité sociétale et les perspectives de la première société de téléphonie cellulaire au Niger, qui revendique à cette date, près de 5 millions d’abonnés dans l’ensemble du pays et offre une connexion 4G. La rencontre, dirigée par le Directeur Général de ladite société, M. Abdellatif Bouziani, a vu la participation d’une centaine de personnes du domaine de la communication. Des allocutions, des projections de film et documentaire, des séances de questions-réponses étaient notamment au menu de cette activité.

«Nous avons décidé de vous rencontrer, en ce jour d’anniversaire, pour communiquer sur tout ce qui fait la vitalité de notre entreprise. A savoir : ses employés, ses investissements, sa contribution au développement du pays, tant en termes d’expansion du réseau, que dans le domaine social. Mais aussi d’évoquer ses difficultés et ses challenges », a indiqué dans son mot introductif, le Directeur Général d’Airtel-Niger, M. Abdellatif Bouziani. Il a ajouté qu’Airtel-Niger a décidé d’organiser cette rencontre avec ses partenaires de tous les jours, pour les éclairer sur tout ce que la société fait pour le bien-être des populations qu’elle sert. Cela fait 20 ans, a-t-il poursuivi, que des hommes d’affaires nigériens et étrangers ont décidé d’investir leur capital dans un réseau  de télécommunications, à une époque où beaucoup ne croyaient pas à ce secteur dans un pays comme le Niger. « Leur pari à l’époque était de rapprocher les distances, de connecter les populations et de permettre à tous d’accéder à des services de qualité dans tout le pays et au-delà des frontières, à tous moments et à des prix abordables », a dit M. Bouziani. Il a ajouté que cette vision était un véritable défi, dans un pays aussi vaste où, il y a seulement une dizaine d’années, téléphoner était un luxe réservé à une poignée de privilégiés. « Après 20 ans d’investissements et d’innovations, notre ambition s’est traduite par l’expansion de notre réseau à travers la multiplication du nombre de sites, tant dans les milieux urbains que ruraux ; le développement du haut débit qui a comblé la fracture numérique en connectant les Nigériens entre eux et avec le reste du monde et la digitalisation des transactions financières à travers la plateforme Airtel Money, qui permet à des milliers de nigériens de faire leurs transactions financières en toute simplicité partout au Niger », a-t-il rappelé. Selon le directeur général tout cela montre l’ambition d’Airtel-Niger de contribuer au développement socio-économique du Niger, à travers la création de richesse, la création des milliers d’emplois directs et indirects et la réalisation des œuvres sociales ayant une valeur ajoutée pour les populations nigériennes. Une vidéo et un documentaire retraçant les 20 ans d’actions, sur le plan social, économiques, technologiques et les perspectives d’Airtel-Niger ont été projetés. Des nombreuses questions ont été posées par les participants. Le D.G, M. Abdellatif Bouziani, le S.G.A, M. Hamani Maïga et les différents chefs de sections de la compagnie ont répondu, sans langue de bois, aux questions posées. En 20 ans d’innovations et de service au Niger, Airtel-Niger s’évertue, chaque jour, à connecter les Nigériens entre eux et avec le reste du monde, à travers des prestations de qualité et des services à la pointe de la technologie moderne.

Mahamadou Diallo(onep)