Célébration du 70ème anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine : L’ambassadeur Zhang Lijun réitère la poursuite de la coopération gagnant-gagnant entre le Niger et la Chine

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

Il y a soixante-dix (70) ans naissait la République populaire de Chine. En effet, c’est le 1er octobre 1949, que Mao Tse dong, a solennellement proclamé la fondation de la République populaire de Chine, à une époque où l’écrasante majorité de la population était très pauvre, une population délivrée d’une longue période de présence des forces impérialistes sur son sol. A l’occasion, de la célébration de cet anniversaire, l’ambassade de la République Populaire de Chine a organisé un diner au cours duquel l’ambassadeur SE. Zhang Lijun a évoqué les progrès spectaculaires réalisés par son pays mais aussi la coopération entre la Chine et le Niger. Ils étaient plusieurs centaines, les invités de l’ambassadeur M Zhang Lijun à effectuer le déplacement de la résidence officielle de l’ambassadeur. On notait la présence des présidents des institutions de la République, des parlementaires, des  membres du gouvernement et du corps diplomatique en poste à Niamey et de nombreux  autres invités.

 

S’adressant à ses invités, l’ambassadeur de Chine a axé son intervention sur les progrès remarquables enregistrés par son pays, les bonds phénoménaux et les miracles réalisés dans presque tous les domaines, les efforts déployés pour réaliser le rêve du renouveau chinois. « Soixante-dix ans après sa fondation, la République populaire de Chine et son peuple ont apporté une contribution importante voire déterminante pour le développement socio-économique de l’humanité sous la direction du parti communiste chinois », a dit M Zhang. Le diplomate a souligné qu’en 1949, la Chine était un pays agricole extrêmement pauvre avec un mode de production désuet, sans industrie moderne. Elle est aujourd’hui la seconde économique, le plus grand pays industriel possédant le plus de réserves de devises étrangères et comptant 829millions d’internautes. La Chine, c’est aussi le plus grand exportateur des biens et second exportateur mondial de services tout en étant le deuxième plus grand marché de consommation. M Zhang Lijun, de souligner que la République populaire de Chine est le deuxième pays investisseur au monde mais aussi deuxième pays destinataire des investisseurs faisant de lui le plus important moteur de la croissance économique mondiale avec une contribution de plus de 30%. « On ne saurait  bien appréhender les progrès de la Chine et en faire une comparaison sans connaitre la Chine d’il y a 70 ans » a-t-il dit. Illustrant ses propos, l’ambassadeur a indiqué qu’en 2018 le PIB de la Chine était 13,6 mille milliard D US  soit 37 milliards par jour représentant 16% de l’économie mondiale. Il y a 70 ans, ce PIB était de 30milliards $ US/an soit moins du PIB actuel par jour. Quant au PIB par habitant, il s’élève aujourd’hui à 9800 $ US contre 27$ US en 1949.

 

‘’Le Niger et la Chine partagent à la fois une histoire similaire mais aussi un avenir de coopération gagnant-gagnant prometteur’’

 

L’ambassadeur s’est ensuite appesanti sur la question de la lutte contre la pauvreté. A ce sujet, M Zhang a expliqué qu’en 2018, la Chine comptait 16,6 millions de personnes pauvres sur une population estimée à 1,4milliard d’habitants et dont la majorité était dans l’extrême pauvreté en 1949. Et l’ambassadeur d’ajouter que même en 1978, date de la mise en œuvre de la politique d’ouverture et de réforme, ils étaient 770 millions, les Chinois vivant sous le seuil de pauvreté. L’on comprend qu’en quarante ans, la Chine a fait baisser le taux de pauvreté de 97,5% avec un  taux de pauvreté  de seulement 1,7%. En sortant le plus grand nombre de personnes du joug de la pauvreté extrême, la République Populaire de Chine,  devient de facto le premier pays à réaliser les objectifs du millénaire pour le développement fixés par l’Organisation des Nations Unies. Mieux, a dit l’ambassadeur, la Chine « accomplira l’année prochaine la tâche pour éradiquer totalement la pauvreté absolue et résoudra historiquement ce problème de pauvreté, un problème qui obsède la nation chinoise depuis des siècles ».

Au plan technologique, le passé de la Chine ne la hante plus. Et l’ambassadeur de rappeler que la République populaire de Chine a fait des avancées significatives. Et pour preuve, il a indiqué que 160 avions tout type confondu dont des avions furtifs de combat, ont survolé la place Tian’anmen lors du passage en revue, démontrant que  la Chine a modernisé son armée. A la même occasion en 1949, l’armée de l’air chinoise n’a mobilisé que 17 avions n’ayant pu survoler que deux fois la place Tian’anmen. L’aviation civile s’est également envolée grâce à des progrès importants réalisés, hissant le pays au second rang mondial. Et la marche continue inexorablement. Il y a une semaine, rappelle l’ambassadeur, la Chine inaugurait l’aéroport Daxing de Pékin, la plus grande et la plus futuriste plateforme aéroportuaire du monde qui facilitera les mouvements à destination et en partance de la Chine à plus de cent millions de passagers, chaque année. Les transports aérien, terrestre, ferroviaire, maritime ont connu une progression sans précédent en 70 ans d’existence de la Chine populaire. L’ambassadeur  a indiqué que les voies ferrées sont passées de 20.000 et 130.000 km, celles du TGV de zéro à 30.000 km et le réseau routier passa de 81.000 km à plus de 4,85millions km aujourd’hui. Le réseau d’autoroute qui n’existait pas en 1988, est de 140.000 km en 2019.

Évoquant les relations de coopération multi et bilatérale, l’ambassadeur M Zhang Lijun a indiqué que le Niger et la Chine partagent les mêmes aspirations à la paix mondiale, à la prospérité et au bien-être de leurs peuples respectifs. Leurs relations se sont davantage consolidées et renforcées au cours des dernières années, avec de nouvelles vitalités sous divers aspects. Lors de la récente visite du Président Issoufou en Chine, les deux pays, tous membres de la communauté de destin Chine-Afrique, ont décidé de joindre leurs mains dans le projet de « La Ceinture et la Route » du Président XI et plus récemment encore les Nigériens et le monde ont été témoin de la pose de la première pierre du plus grand projet de l’histoire du Niger, à savoir le projet Agadem phase II. Pour l’ambassadeur, le Niger et la Chine partagent à la fois une histoire similaire mais aussi un avenir de coopération gagnant-gagnant prometteur.

 

 Zabeirou Moussa(onep)