Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) de Niamey : L’Association des épouses des militaires «JARUMA» organise une séance de don de sang

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

L’Association des épouses des militaires «JARUMA» a organisé le jeudi 27 août 2020, au Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) à Niamey, une séance de don de sang. A travers cette action, les épouses des militaires apportent leur soutien aux nécessiteux. L’association «JARUMA» a pour objectif de créer les conditions d’une cohésion entre les familles des militaires et d’apporter un soutien moral à toutes les Forces de défense et de sécurité dans l’accomplissement de leur mission.

Très tôt ce matin du jeudi 27 Août 2020, les épouses des militaires étaient nombreuses au Centre national de transfusion sanguine pour l’accomplissement de cette opération. Elles sont venues de toutes les compagnies, camps et casernes militaires et de la Gendarmerie nationale de Niamey sur l’invitation de l’Association «JARUMA». Dans cette action, ces braves femmes étaient accompagnées de l’épouse du ministre de la Défense Nationale, de l’épouse du chef d’Etat-major des Armées et de celles des plusieurs personnalités militaires.

Selon Mme Garba Adamou Miriam, Secrétaire générale de cette association, la création de «JARUMA» a été motivée par le souci d’accompagner leurs époux dans l’accomplissement de leur mission. «La création de l’association «JARUMA» a été motivée par le souci de cohésion entre les familles des militaires. Je n’ai pas besoin de le dire, mais la cohésion, vous le savez, c’est ce que nos époux, nos pères et nos frères militaires en ont besoin surtout ceux qui sont sur le terrain. Ils ont besoin de cette cohésion dans leurs familles ; c’est pourquoi, nous les épaulons dans ce sens-là, afin de les soutenir moralement. C’est cela surtout l’objectif principal de notre association», a-t-elle déclaré.

Mme Garba Adamou Miriam a saisi cette occasion pour remercier le ministre de la Défense Nationale et le chef d’Etat-major des Armées pour tout ce qu’ils font pour les soutenir à travers cette association. «Ce don du sang fait partie de nos actions. Mais notre association fait beaucoup d’actions au profit des épouses des militaires en activités, des épouses des militaires à la retraite, des veuves et

orphelins des militaires tombés sur le champ d’honneur», a-t-elle ajouté.

Par ce geste noble et humanitaire, les épouses des militaires contribuent à sauver des vies. C’est une action qui tombe à point nommé, car «nous sommes dans une période de pic du paludisme où les enfants et les femmes enceintes ainsi que les drépanocytaires ont plus besoin du sang», a souligné la Secrétaire générale de «JARUMA». Elle a notifié que cette action sera conduite dans toutes les régions du Niger afin de mobiliser les épouses des militaires à apporter leur soutien aux centres de transfusion sanguine. L’association JARUMA forme aussi les épouses des militaires dans les camps et les caserne militaires dans plusieurs domaines.

Présente à cette activité, Mme Katambé Mariama Boukaria, épouse du ministre de la Défense Nationale, a saisi cette occasion pour saluer et encourager cette initiative des femmes des militaires. «J’apprécie cette belle initiative des épouses des militaires, parce que donner du sang, est un acte noble qui permet de sauver une vie. Cette association contribue au développement social non seulement des femmes militaires en activité mais aussi des orphelins et des veuves et aussi des femmes des militaires à la retraite. L’association a déjà fait beaucoup d’actions qui aident vraiment ces femmes», a-t-elle déclaré, tout en exprimant sa disponibilité à les accompagner dans leurs actions futures.

Par la voie du Docteur Aboubacar Hadjara, responsable du Centre Régional de Transfusion Sanguine de Niamey, le CNTS a remercié l’association des épouses des militaires pour ce geste noble. «Pendant cette période de pic du paludisme avec les femmes enceintes et les enfants, le besoin en sang est fort» a-t-elle déclaré. Elle a également l’occasion pour inviter la population à prendre l’exemple de cette association en venant faire le don du sang.

 

 Ali Maman et Balkissa Ibrahima (stagiaire)