Cérémonie de plantation d’arbres à l’occasion de la célébration du 3 Août, à Niamey : « Le moringa c’est notre café, c’est notre cacao », dixit le Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, Ouhoumoudou Mahamadou, a pris part, hier à Niamey, à la cérémonie de plantation d’arbres organisée dans le cadre de la célébration du 61ème anniversaire de l’indépendance du Niger. En accomplissant son geste symbolique et pédagogique de plantation d’arbre, sur le site de l’école Séno, à la Rive droite de Niamey, le Premier ministre a réaffirmé la volonté du gouvernement à lutter contre le changement climatique à travers notamment le reboisement. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, du gouverneur de la région de Niamey, du président du Conseil de ville de Niamey et de plusieurs élus locaux et leaders coutumiers. 

Pour notre pays le Niger, un pays sahélien et saharien, célébrer l’anniversaire de son indépendance qui commémore chaque 3 Aout depuis 1960 l’acquisition de sa souveraineté internationale, la plantation d’arbre qui marque cette célébration depuis 46 ans aujourd’hui est une manière de promouvoir la lutte contre la désertification et le changement climatique, a expliqué le Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou, peu après avoir planté un pied de Moringa au cœur de l’école Séno. Le Chef du gouvernement se félicite du choix éloquent du thème de l’édition de cette année. « Le moringa c’est notre café, c’est notre cacao. C’est une plante sur laquelle notre pays, le Niger, peut tirer beaucoup de profit pour la consommation de sa population et aussi pour l’exportation. Puisqu’il s’agit d’un produit à multiple usage. C’est un aliment et un produit utilisé dans la pharmacopée traditionnelle et la pharmacopée moderne. C’est donc extrêmement important que nous fassions la promotion de cette plante », a-t-il indiqué.

Quant au choix du site, pour le Premier ministre, « la commune 5 de Niamey est le symbole type des zones affectées par le changement climatique », comme en illustrent les récentes inondations enregistrées sur les lieux. En effet, les questions environnementales préoccupent aujourd’hui la communauté internationale toute entière du fait des graves menaces qui pèsent sur les ressources naturelles soumises à l’effet du changement climatique par les impacts des actions de l’homme surtout. Pour le gouverneur de la région de Niamey, M. Oudou Ambouka, ces menaces se ressentent particulièrement à Niamey où l’extension démesurée de la ville induit une modification de presque l’ensablement des espaces naturels, notamment la dégradation des bassins versants du fleuve accompagnée de son ensablement une des causes des inondations répétitives que nous enregistrons.

Pour sa part, le maire de l’arrondissement communal V de Niamey, il a tenu à rassurer les autorités présentes et la population, au nom du président du conseil de ville, l’honorable député maire, qu’il ne ménagerait aucun effort pour entretenir les arbres plantés afin qu’ils puissent immortaliser le présent évènement. 

Ismaël Chékaré Hassaniè Mahamat Brahim (Satagiaire)