Cérémonie de présentation au drapeau du contingent 2021, au Centre d’Instruction de Zinder :, 1.525 jeunes soldats engagés dans la noble mission de la défense de la nation

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre de la Défense Nationale, M. Alkassoum Indatou, a présidé, le lundi 7 mars dernier au Centre d’Instruction de Zinder, la cérémonie solennelle de présentation au drapeau du Contingent 2021 composé de 1525  jeunes soldats. La cérémonie s’est déroulée en présence notamment du Gouverneur de la Région de Zinder, du président du Conseil régional, du Chef d’Etat-major des Armées, le Général de division Salifou Moudi, du Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre, le Général de brigade Abou Tague, du Commandant de la zone de défense n° 3 de Zinder, le Colonel Nafiou Issaka, ainsi que de plusieurs invités.

Cette cérémonie intervient au terme d’une phase de formation initiale de combattant qui aura duré cinq (5) mois à l’issue de laquelle les jeunes recrues ont acquis des réflexes militaires et les aptitudes fondamentales nécessaires à l’exercice du métier des armes grâce à la détermination et au professionnalisme de leurs instructeurs.

Pour le ministre de la Défense Nationale, ces derniers sont aujourd’hui  capables de prendre part, aux côtés de leurs anciens, à la mission de défense de la nation et de l’intégrité du territoire national. Aussi, au nom du Président de la République, Chef Suprême des Armées, il a félicité tous les responsables impliqués dans la chaine de formation ainsi que tout le personnel d’encadrement pour le travail admirable abattu avant de les exhorter à poursuivre et intensifier leurs efforts pour la formation des prochains contingents.

«A l’image du Centre d’Instruction de Tondibiah, l’Etat du Niger a consenti  au profit du Centre d’Instruction de Zinder des investissements importants en vue d’assurer aux recrues les meilleures conditions de travail et d’hébergement», a assuré le ministre Alkassoum Indatou.

Au cours de cette année 2022, a-t-il ajouté, un troisième Centre, d’une capacité de formation initiale de 5000 militaires de rang sera ouvert à Keita, dans la région de Tahoua, ce qui relèvera  la capacité de formation initiale à 8000 militaires de rang par an. La ‘’défense de la nation et de l’intégrité du territoire national, a insisté M. Alkassoum Indatou, exige de disposer des soldats bien formés, aptes au métier des armes, en nombre suffisant pour assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire national’’.

Dans son intervention, le Chef de Bataillon Attikou Amadou Ibrahim a rendu un vibrant hommage à l’ensemble des cadres qui ont œuvré, jour et nuit, pour la ‘’transformation de ces jeunes venus des quatre coins du pays, en soldats appartenant à une même promotion, pour donner à ces jeunes recrues les rudiments nécessaires pour affronter leur vie future’’.

A l’endroit des jeunes soldats, il a exigé d’eux de cultiver les valeurs d’intégrité, de courage, de détermination et de loyauté envers la patrie pour la défendre partout, en tous lieux et en toutes circonstances. Il a enfin exprimé sa gratitude à l’ensemble de la hiérarchie militaire pour le soutien sans faille et permanent à l’endroit de ce nouveau Centre, signe de l’intérêt particulier accordé à la formation initiale des militaires.

Le public a apprécié les démonstrations produites par les jeunes soldats sur le maniement des armes, les techniques d’intervention opérationnelles rapprochées.

La fin de la cérémonie a été sanctionnée par un défilé militaire suivi de l’attribution des récompenses individuelles et collectives aux soldats qui se sont distingués pour leurs brillantes prestations au cours de la formation initiale.

Siddo yacouba, ANP-ONEP/Zinder