Changements climatiques : Le Niger adopte son Plan National d’Adaptation

Société

Le document du Plan National d’Adaptation (PNA) aux changements climatiques du Niger a été adopté le mardi 20 septembre 2022, à l’issue d’un atelier national organisé à l’hôtel Radisson Blu de Niamey. Il s’agit d’un document national de référence en matière de l’adaptation aux changements climatiques et un outil de mobilisation des financements climatiques pour le Niger.

L’atelier de validation du document du PNA a réuni des représentants des ministères sectoriels, des institutions techniques nationales et internationales, du secteur privé ainsi que des structures de la société civile. La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été présidée par le Directeur de Cabinet Adjoint du Premier Ministre, Dr Aghali Abdoulkader, en présence du Représentant Résident Adjoint du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), M. Eloi Kouadio IV.

Pendant toute la journée, les participants ont passé en revue le draft du document élaboré par des experts nationaux et internationaux sous la coordination du Cabinet CERISES. Après l’avoir minutieusement examiné et amendé, ils ont adopté ledit document. Dans son discours d’ouverture, le Directeur de cabinet adjoint du Premier Ministre avait déjà indiqué qu’une fois validé, le PNA « sera le document national de référence en matière d’adaptation aux changements climatiques et servira aussi d’outil de mobilisation des financements climatiques pour le Niger ». Le Représentant Résident Adjoint du PNUD a abondé dans le même sens en déclarant que le document du PNA « constitue une opportunité pour le Niger de disposer d’un outil lui permettant de mobiliser davantage la finance climatique internationale nécessaire pour s’attaquer aux principaux défis de l’intégration de l’adaptation aux changements climatiques, dans la planification et la budgétisation aux différents échelons, afin de mieux lutter contre la pauvreté ». Il a ajouté que le PNUD accompagnera le Gouvernement du Niger dans la mise en oeuvre de ce PNA.

Le document du PNA du Niger a ciblé cinq (5) secteurs prioritaires pour lesquelles des options d’adaptation ont été proposées. Il s’agit des secteurs de la Santé, de l’Elevage, de la Foresterie, des Transports et des Zones humides. Sur la base des options d’adaptation proposées, le Niger va élaborer des projets dans chacun des cinq domaines qui pourront bénéficier des financements auprès des différents fonds climatiques et autres partenaires  Techniques et Financiers:

Il faut rappeler que ce document est le fruit d’un long processus qui a débuté depuis 2014 avec le soutien du PNUD et la collaboration de l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) et le Partenariat Mondial de l’Eau (GWP) où le Niger a conduit une évaluation préliminaire du cadre et des capacités institutionnelles en lien avec le processus du PNA. Cette évaluation a permis de faire l’inventaire des interventions pertinentes pour l’intégration du climat et identifié les prochaines étapes et les domaines stratégiques potentiels des interventions pour faire avancer le processus du PNA au Niger. En 2019, le projet PNA intitulé « Faire progresser la planification et la budgétisation de l’adaptation à moyen et long termes au Niger » a été lancé en vue de préparer et mettre en œuvre les activités entrant dans le cadre de ce processus. Financé par le Fonds Vert pour le climat (FVC), ce projet est mis en œuvre par le PNUD, en collaboration avec le Secrétariat Exécutif du Conseil National de l’Environnement pour un Développement Durable (CNEDD).

Le projet avait un double objectif : d’une part, renforcer les capacités des parties prenantes nationales (institutions techniques, ministères sectoriels, secteur privé, société civile, médias, collectivités territoriales, organisations féminines et des jeunes) dans la compréhension et la prise en compte des changements climatiques dans la planification et la budgétisation et, d’autre part, doter le Niger d’un document national sur la planification et la budgétisation de l’adaptation aux changements climatiques à moyen et long termes.

Plusieurs ateliers organisés et des études réalisées

Dans le cadre de l’atteinte des deux objectifs assignés au projet, plusieurs ateliers ont été organisés et des études réalisées. S’agissant des ateliers, on peut retenir ceux relatifs à l’information et de sensibilisation des différentes parties prenantes sur les risques et les opportunités liés aux changements climatiques et sur le processus PNA, la révision du système de suivi-evaluation de l’adaptation, ainsi que sur la planification et la budgétisation de l’adaptation aux changements climatiques. Ces ateliers ont concerné les personnels des institutions techniques, des ministères sectoriels, des chefs traditionnels et leaders religieux, des responsables des collectivités territoriales, des représentants du secteur privé, des organisations féminines et des jeunes, ainsi que de la société civile et des médias.

Entre autres études réalisées, on peut citer celles portant sur ʺla compilation et l’analyse des données disponibles sur le climat actuel et futur au Niger et/ou régionalʺ, ʺl’analyse du genre en lien avec le changement climatique et le développement durableʺ, ʺl’évaluation des capacités institutionnelles dans le cadre du processus de l’élaboration du PNAʺ, ʺles activités d’adaptation en cours ou réalisées entre 2006 et 2019ʺ, ʺla cartographie des systèmes de suivi-évaluation existants et l’établissement d’un système de suivi-évaluation efficace pour le PNAʺ, ʺla stratégie de mobilisation des financements du secteur privéʺ, ʺla stratégie de gestion de l’information et des connaissancesʺ, ʺla révision de la stratégie nationale de réduction des risques de catastrophe (SNRRC) pour y intégrer les changements climatiques et son alignement aux cadres de référenceʺ et ʺl’analyse des besoins en développement, des risques et des vulnérabilités liés aux changements climatiques et des liens entre l’Adaptation aux Changements Climatiques et le développementʺ, l’Analyse institutionnelle et politique et la revue des dépenses publiques liées aux changements climatiques.

Par Illa Kané Chargé de communication du projet PNA