Commission Climat pour la Région du Sahel : Première Réunion du Comité de Pilotage de l’Étude de Préfiguration du Mécanisme Financier du Plan d’Investissement Climat pour la Région du Sahel (PIC-RS)

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La première réunion du Comité de Pilotage (COPIL) de l’étude de préfiguration du mécanisme financier du Plan d’Investissement Climat pour la Région du Sahel (PIC-RS) s’est tenue les 24 et 25 février 2022 à Marrakech au Maroc.  L’objet de la réunion a été de restituer les deux premiers livrables de ladite étude élaborée par le Cabinet Ingénierie-Formation-Etudes-Développement (IFED). Il s’agit du rapport d’initialisation et du rapport de la cartographie des flux financiers liés au climat dans les pays de la Commission Climat pour la Région du Sahel (CCRS).

Cette importante rencontre régionale a réuni outre les membres du COPIL qui est placé sous la présidence de M. Issifi Boureima, Coordonnateur du CTO-CCRS, les points focaux Fonds Vert pour le Climat de 14 pays (Benin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gambie, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Soudan, Tchad) sur 17 pays que compte de la CCRS ainsi que des experts du Royaume du Maroc (pays partenaire-fondateur de la CCRS et bailleur de l’étude).

Ont aussi participé à cette réunion, les représentants des institutions et organisations partenaires de la CCRS notamment, de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (APGMV) et de l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD).

Ainsi, durant les deux journées des travaux, les échanges se sont principalement focalisés sur l’examen des résultats de la cartographie des flux financiers climatiques au Sahel, du benchmark des mécanismes financiers nationaux, régionaux et internationaux ainsi que des scénarii de mécanismes financiers du PIC-RS proposés par le Cabinet en charge de la réalisation de l’étude.

A l’issu de ces travaux, les participants ont notamment insisté pour qu’une attention particulière soit portée à la comptabilisation de la contribution propre des Etats au financement des actions de résilience dans le cadre de la cartographie des flux financiers climatiques de la Région du Sahel en outre de ceux issus des mécanismes multilatéraux et bilatéraux. Ils ont par ailleurs, adopté le principe d’un scénario de mécanisme financier du PIC-RS qui soit hybride, conciliant la rapidité de sa mise en œuvre et la durabilité de ses actions.

Dans cette perspective, le Cabinet IFED a été invité à développer un scénario permettant, de confier la gestion du mécanisme financier du PIC-RS dans l’immédiat à une banque régionale de développement et d’enclencher parallèlement le processus de renforcement des capacités des instances de la CCRS et ce, afin de mettre en place à moyen terme tout le dispositif règlementaire et juridique du mécanisme financier du PIC-RS au sein de la CCRS dans un horizon temporel bien défini.

Dans le cadre de la poursuite de ce processus, la deuxième réunion du COPIL prévue se tenir à N’Djamena au Tchad en mai 2022, sera consacrée à l’examen des livrables de l’étude portant sur le statut juridique et la typologie du mécanisme financier dans le scénario susmentionné ainsi que celui portant sur sa gouvernance politique et stratégique. Quant à la troisième réunion du COPIL dédiée à la validation du rapport provisoire de l’étude, elle se tiendra à Niamey en juillet 2022.

Faudrait-il souligner que ce mécanisme validé par les experts des pays membres de la CCRS est prévu être transmis à la Présidence de la République du Niger, Présidence de la CCRS, dans la perspective de la prise des dispositions relatives à son endossement par les instances politiques de la Commission notamment, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement.

Au terme des travaux de cette réunion, les participants ont renouvelé leurs vives félicitations à la République du Niger pour la conduite exemplaire du processus d’opérationnalisation de la CCRS sous l’impulsion de ses plus hautes autorités au rang desquelles SEM Mohamed Bazoum, Président de la République, Président de la CCRS. Ils ont également présenté leurs vifs remerciements à l’endroit du Royaume du Maroc pour son appui constant aux trois commissions climat africaines dont celle dédiée à la Région du Sahel. Enfin, les participants ont exprimé leurs vives félicitations et leurs encouragements au Coordonnateur du CTO-CCRS pour son leadership et son engagement constant dans le cadre de la conduite de ce processus.

Idrissa Mahamadou Soumana,

Rapporteur CCRS au sein du COPIL

Point Focal de la CCRS auprès du 4C Maroc et de la BAD