Communiqué Conjoint de la visite d’amitié et de travail de Son Excellence Monsieur BAH N’DAW, Président de la Transition, Chef de l’Etat de la République du Mali

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

1. Sur invitation de Son Excellence Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République du Niger, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur BAH N’DAW, Président de la Transition, Chef d’Etat du Mali, a effectué une visite d’amitié et de travail au Niger du 16 au 17 décembre 2020, accompagné d’une importante délégation.

2. Cette visite, la première qu’effectue le Président de la Transition, Chef d’Etat du Mali au Niger, s’inscrit dans le cadre des traditions de concertation et de dialogue entre les deux pays frères et traduit leur ferme volonté et leur détermination à imprimer une nouvelle dynamique à la coopération riche et multiforme longuement entretenue par les deux pays.

3. A son arrivée à Niamey, le Président de la Transition, Chef d’Etat du Mali a été accueilli à l’Aéroport International Diori Hamani par Son Excellence Monsieur Mahamadou Issoufou, Président de la République du Niger, en présence des hautes personnalités civiles et militaires.

4. Les deux Chefs d’Etat ont eu un entretien en tête-à-tête, dans une ambiance fraternelle et un climat de parfaite compréhension, suivi d’un point de presse.

5. L’entretien a porté sur un examen approfondi des relations bilatérales et un échange de vues sur les sujets africains et internationaux, au cours desquels les deux dirigeants ont réaffirmé leur détermination à forger un partenariat solide en vue de promouvoir une coopération Sud-Sud, pragmatique et solidaire, construite autour de l’échange d’expériences et le partage d’expertises.

Au plan bilatéral :

6. Les deux Chefs d’Etat se sont félicités des excellentes relations qui existent entre les deux pays et qui ont toujours été empreintes de fraternité, d’amitié et de solidarité. Ils ont réaffirmé leur volonté de tout mettre en œuvre pour les renforcer et les développer davantage. A cet égard, ils ont instruit leurs Ministres chargés des Affaires Etrangères de convoquer au plus vite la 8ème Session de la Commission Mixte nigéro-malienne.

7. les deux Chefs d’Etat ont réitéré leur volonté de mettre en œuvre un cadre de coopération mutuellement avantageux entre le Niger et le Mali, dans les différents domaines de coopération, notamment la sécurité, l’agriculture et les ressources animales, le commerce, l’aviation et le transport aérien, l’énergie et le pétrole, l’environnement et les infrastructures.

8. Les deux Chefs d’Etat ont souligné, à cet égard, la nécessité de renforcer la coopération Sud-Sud et triangulaire, pour promouvoir un développement continu et durable, basé sur la valorisation des ressources propres et des compétences locales.

9. En abordant les questions de défense et de sécurité, les deux Chefs d’Etat ont à nouveau vivement condamné les actes terroristes au Mali et au Niger ainsi que dans les pays voisins.

10. En témoignant toute sa gratitude au Gouvernement et au peuple frère du Niger, Son Excellence Monsieur Bah N’Daw, Président de la Transition malienne, s’est dit résolument engagé aux côtés des pays voisins dont le Niger, pour l’éradication rapide du terrorisme et de la criminalité transfrontalière dans le Sahel.

11. Les deux Chefs d’Etat sont convenus de capitaliser leurs efforts sur les complémentarités entre les deux pays dans un partenariat mutuellement bénéfique et d’agir afin que chacun des deux pays soit pour l’autre un point d’encrage dans la défense des intérêts mutuels aux niveaux régional, continental et international.

Au plan régional et international :

12. Les deux Chefs d’Etat ont procédé à l’examen de la situation sociopolitique qui prévaut sur le continent africain en réaffirmant leur engagement à contribuer à la promotion de la paix, de la bonne gouvernance et au renforcement de la démocratie en Afrique.

13. S’agissant des questions régionales et internationales, les deux Chefs d’Etat ont relevé, avec satisfaction, la convergence de leurs analyses politiques et l’identité de leurs vues sur l’ensemble des questions abordées, en mettant en exergue le rôle actif que déploient les deux pays au niveau continental et internationales pour la promotion d’un climat de paix, de stabilité et de développement.

14. Les deux Chefs d’Etat ont noté leur identité de vue pour une Afrique maîtresse de son destin qui prend en main son propre développement et s’engage irréversiblement sur la voie de la stabilité et fait entendre sa voix dans le monde.

15. Ils ont également saisi l’occasion de cette visite pour réaffirmer leur volonté partagée de poursuivre le dialogue et la concertation, notamment, au sein des institutions régionales et internationales, pour une coopération solidaire et dynamique, en insistant sur l’importance de la tenue de consultations régulières entres les hauts responsables des deux pays.

16. Les deux Chefs d’Etat ont relevé, avec préoccupation, la persistance de certains foyers de tension en Afrique dont la complexité et la gravité appellent une réflexion audacieuse de tous les partenaires africains sur l’urgence de conjuguer leurs efforts conformément aux idéaux énoncés dans l’Acte Constitutif de l’Union Africaine. 

17. Les deux chefs d’Etat se sont déclarés profondément préoccupés par la persistance de menaces sécuritaires, en particulier dans la région du Sahel, et ont réaffirmé leur condamnation du terrorisme sous toutes ses formes et leur engagement commun à combattre sans faiblesse le terrorisme et l’extrémisme violent à travers une approche globale, inclusive et multidimensionnelle

18. Ils se sont également félicités de la coopération prometteuse qui se développe et se renforce dans le domaine sécuritaire, au niveau de la région, et ont réaffirmé que la lutte contre l’extrémisme et le radicalisme religieux nécessite un redoublement des efforts en vue d’assurer le développement humain et préserver l’identité culturelle des peuples.

19. Ils ont par ailleurs souligné que la lutte contre le terrorisme et le crime transnational organisé doit continuer de manière déterminée, au niveau de chaque pays et en mettant à profit les potentialités offertes par la coopération régionale et internationale, dans le cadre de la stratégie des Nations Unies de lutte contre le terrorisme.

20. Concernant la situation en Libye, les deux Chefs d’Etat se sont réjouis de l’arrêt des hostilités, entériné par la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les différents protagonistes. Ils ont également appelé au règlement rapide de la crise dans ce pays frère, dans le respect de  son unité, de son intégrité territoriale et de sa souveraineté.

21. S’agissant de la situation au Moyen-Orient, les deux Chefs de Gouvernement ont réitéré leur soutien pour un règlement juste et durable du conflit israélo-palestinien, consacrant le droit du peuple palestinien à la création d’un Etat indépendant avec comme capitale El Qods.

22. Les deux parties se sont félicitées des résultats positifs obtenus au cours de cette visite qui témoigne de la ferme volonté des deux pays de raffermir davantage leur coopération multiforme.

23. Les deux Chefs d’Etat se sont réjouis de la réussite de cette Visite officielle. Ils se sont félicités des résultats concrets auxquels elle a abouti et ont salué l’esprit de respect, de fraternité et de compréhension mutuelle qui a marqué les consultations.

24. Au terme de sa visite, Son Excellence Monsieur Bah N’Daw, Président de la Transition malienne, Chef de l’Etat, a réitéré ses vifs remerciements et sa profonde gratitude à Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger, au Gouvernement et au Peuple Nigériens pour l’accueil particulièrement chaleureux et fraternel qui lui a été réservé ainsi qu’à sa délégation.

25. Le Chef d’Etat du Mali, Son Excellence Monsieur Bah N’Daw, a invité son homologue du Niger, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou Président de la République du Niger, à effectuer une visite d’amitié et de travail au Mali. Cette invitation a été acceptée avec plaisir et la date sera fixée ultérieurement par voie diplomatique.

Fait à Niamey, le 16 décembre 2020