Communiqué de presse du Médiateur de la République : Me Ali Sirfi Maïga invite le gouvernement à trouver une alternative rapide aux classes en paillote

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Dans un communiqué de presse rendu public le 10 novembre dernier, le Médiateur de la République Me Ali Sirfi Maïga a tenu à exprimer ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et à souhaiter un prompt rétablissement aux personnes blessées suite à l’incendie qui a ravagé trois classes de l’école AFN de Maradi et à l’effondrement de la mine d’or artisanale de Kandamaoua. Dans son communiqué le Médiateur de la République rappelle qu’après la région de Tillabéri la semaine dernière où des villages des communes rurales de Banibangou et de l’Anzourou ont été les cibles d’attaques de bandits armés ayant occasionné des dizaines de victimes et des blessés civils et militaires, la région de Maradi vient d’enregistrer une double tragédie.

« La première est l’effondrement de la mine artisanale d’or de Kandamaoua, commune rurale de Dan Issa, qui s’est soldé officiellement par la mort de 18 orpailleurs et une dizaine de blessés. La seconde est l’incendie de la classe en paillote de l’école AFN de Maradi dans lequel 25 élèves du préscolaire ont tous péri calcinés et 14 blessés Ce drame rappelle celui de l’incendie du jardin d’enfants du quartier Pays-Bas de Niamey dans lequel une vingtaine d’élèves ont eux aussi perdu la vie suite à l’incendie de leur classe en paillote il y a quelques mois de cela » note le communiqué.

Face à cette situation, et conformément aux conclusions du Conseil des Ministres en date du 8 novembre dernier relatives à la suppression des classes en paillote au niveau du préscolaire et à la fermeture du site aurifère de Kandamaoua, le Médiateur de la République du Niger invite le gouvernement à trouver une alternative rapide aux classes en paillote afin d’éviter que pareil drame ne se reproduise. Me Ali Sirfi Maïga appelle enfin la population au respect strict de la fermeture par le Gouvernement de la mine artisanale d’or de Kandamaoua.

Par Oumarou Moussa(onep)