Conférence de presse de l’Association des Cinéastes Nigériens : Le colloque des cinéastes nigériens, reporté au 7 juin prochain

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les cinéastes nigériens regroupés au sein de l’ACN (Association des Cinéastes Nigériens) ont animé une conférence de presse le jeudi 7 avril 2022 au Centre National de la Cinématographie du Niger (CNCN) à Niamey.

Le but de cette conférence de presse est de faire le point sur un colloque international que l’ACN envisage d’organiser au Niger. A travers ce colloque, placé sous le thème : «Cinéma et paix», les cinéastes nigériens souhaitent apporter une contribution dans la lutte contre l’insécurité. 

Initialement prévu, du 24 au 25 avril 2022 à Niamey, coïncidant avec la fête de la concorde, le colloque international de l’Association des Cinéastes Nigériens est reporté au 7 juin prochain. Les principales raisons de ce report, selon les organisateurs, sont l’indisponibilité des principaux partenaires et invités, le mois de Ramadan qui ne favorise pas la mobilisation escomptée, etc.

Lors de cette conférence de presse, le président de l’ACN M. Harouna Niandou a précisé que l’idée de l’organisation de ce colloque réside du constat selon lequel la préoccupation majeure au Niger demeure le problème d’insécurité. C’est pourquoi, dit-il, les cinéastes nigériens ont décidé d’apporter leur contribution dans la recherche de la paix au Niger. Ainsi, M. Harouna Niandou a notifié qu’avec ce colloque, les cinéastes nigériens souhaitent faire naitre au Niger un  festival biennal «Cinéma et Paix» dans la perspective d’être l’invité d’honneur du FESPACO à l’une des prochaines éditions.

S’agissant de la mobilisation des fonds nécessaires pour la tenue de cet événement, c’est la cerise sur le gâteau pour les organisateurs. «Nous poursuivons les contacts avec les partenaires dont certains ont déjà répondu favorablement à nos sollicitations. La cause étant nationale, nous avons bon espoir de réaliser ce rêve important» assure le président de l’ACN.

Cette conférence de presse a également permis aux acteurs du 7ème art réunis au sein de l’ACN de revenir sur plusieurs questions en lien avec le cinéma nigérien, notamment, la vie de leur structure, le manque de production, la promesse faite par le Président de la République SE. Mohamed Bazoum au monde du cinéma, etc.

Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)