Conférence de presse du commissaire de l’UE à la gestion des crises : M. Janez Lenarcic annonce l’augmentation de l’enveloppe destinée au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le commissaire de l’Union Européenne à la gestion des crises, M. Janez Lenarcic, a animé dans la soirée du mercredi 23 février 2022, une conférence de presse pour faire le point de sa visite de travail au Niger. En présence de l’ambassadeure Denisa-Elena Ionete, le commissaire européen a annoncé l’augmentation significative de l’enveloppe de l’UE destinée au Niger pour faire face aux différents challenges humanitaires auxquels le pays fait face. 

En introduction de la conférence de presse, M. Janez Lenarcic a affirmé que près de quatre millions de personnes pourraient être en insécurité alimentaire sévère au Niger cette année. Il a témoigné le soutien de l’Union Européenne au Niger à travers l’augmentation de l’aide que l’UE apporte au pays. Pour l’instant, dit-il, l‘enveloppe allouée au Niger pour l’année 2022 a atteint 43 millions d’euros et de laisser la porte ouverte pour un éventuel rehaussement de plus, de l’aide que son organisation entend apporter au pays pour faire face à la crise alimentaire qui se profile.

Le commissaire de l’Union Européenne, qui a rencontré les autorités pendant son séjour, a appelé l’ensemble des partenaires humanitaires présents au Niger à travailler ensemble, surtout dans la mise en œuvre du plan d’urgence et de celui de soutien qui priorisent les interventions souhaitées par les autorités nigériennes. La mise en coalition des forces, poursuit-il, permettra de renforcer la résilience des populations et de mieux les préparer à affronter les aléas climatiques.

Durant son séjour au Niger, M. Janez Lenarcic est allé à la rencontre des populations déplacées internes dans la région de Diffa. Il explique qu’il ressort des nombreux échanges qu’il a eus sur place, que ces personnes manifestent clairement leur refus de vivre indéfiniment de l’aide humanitaire. « Ces populations manifestent seulement un besoin d’appui pour renforcer leur résilience aux chocs climatiques et aux défis sécuritaires ». Le développement de l’irrigation, a-t-il déclaré, est un excellent moyen de contrôler la production alimentaire en se débarrassant des contraintes des saisons de pluies de plus en plus courtes.

M. Janez Lenarcic a indiqué que l’urgence alimentaire et l’urgence sécuritaire sont toutes les deux des urgences humanitaires. Il a insisté à plusieurs reprises dans son intervention sur la portée limitée dans le temps de l’aide humanitaire. Selon ses dires, la résolution durable à ces maux réside dans la résilience des populations. Pour y parvenir, des solutions idoines doivent être trouvées aux problèmes de l’insécurité.

L’ambassadeure Denisa-Elena Ionete est intervenue dans les échanges pour énumérer les financements de l’UE qui profitent au Niger. Elle s’est positionnée pour un renforcement de la coordination et du leadership gouvernemental dans la gestion des crises humanitaires et a expliqué l’importance pour les partenaires techniques et financiers du Niger de travailler ensemble. Enfin, SE Denisa-Elena Ionete a révélé que 5 millions d’euros de l’enveloppe approuvée par l’UE sont déjà débloqués et dispatchés aux partenaires de mise en œuvre de l’Union Européenne que sont les agences onusiennes, les démembrements du mouvement de la Croix Rouge et les organisations internationales qui interviennent sur le terrain au Niger.

Par Souleymane Yahaya(onep)