Conférence de presse du président du Comité Exécutif de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT) : Le Col-Major Djibrilla Hamidou dresse un état de lieu du football au Niger

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Le président du Comité Exécutif de la Fédération Nigérienne de Football (FENIFOOT), le Col-Major Djibrilla Hamidou dit Pélé a animé une conférence de presse, le vendredi 4 mars dernier, dans la soirée, au Centre Technique de ladite fédération sise, au quartier Francophonie. Initiée par un groupe des journalistes sportifs du Niger, cette conférence de presse a pour objectif de donner l’occasion aux responsables de la FENIFOOT de faire un état de lieu du football au Niger. Diffusée sur les antennes de la télévision nationale et certaines télévisions privées, la conférence de presse s’est déroulée en présence des membres du comité exécutif de la FENIFOOT et de plusieurs autres acteurs du football nigérien.

En direct et face à quatre journalistes sportifs sur le plateau et une dizaine d’autres journalistes qui assistent à la conférence, le Col-Major Djibrilla Hamidou dit Pélé a brossé la situation du football au Niger. La gestion, le fonctionnement de l’équipe nationale A du football, le financement du football, les investissements dans le football, la formation à la base et le football féminin, les compétitions nationales et africaines, la formation des arbitres et des entraineurs, et bien d’autres, sont entre autres questions ou thématiques sur lesquelles le président de la FENIFOOT s’est prononcé. Le Col-Major Djibrilla Hamidou a saisi aussi cette occasion pour relever les difficultés auxquelles le football fait face dans notre pays d’une part et d’autre part pour rendre un vibrant hommage aux anciens dirigeants qui ont eu, à leurs époques, à soutenir le football.

Sur la question du financement, le président de la FENIFOOT a invité les responsables des sociétés et entreprises nigériennes à saisir cette opportunité pour investir dans le football. «Le football, c’est aussi du ‘’Kassouantchi’’, c’est du Business. Il faut que nos opérateurs économiques le comprennent», a-t-il déclaré tout en rassurant tous ceux qui sont intéressés à venir, car les portes de la FENIFOOT sont grandement ouvertes pour les accompagner. Il a souligné que le financement de l’Etat à lui seul ne peut suffire. «Il faut que tout le monde s’investisse pour accompagner nos équipes et nos clubs, mais aussi pour investir dans la création des centres de formation des jeunes», a ajouté Pélé affirmant que la FENIFOOT est dans une perspective de création d’un centre de formation scolaire et football. «C’est une expérience que nous allons tenter pour voir ce que ça va donner», dit-il.

Par rapport aux clubs, le président de la FENIFOOT a déploré le fait qu’au niveau des régions les clubs ne sont pas soutenus. Il a ainsi invité les populations et les opérateurs économiques locaux ainsi que toutes bonnes volontés à une mobilisation générale derrière les clubs au niveau des régions.

Pour ce qui est de l’équipe nationale, le président de la FENIFOOT a rejeté toutes les critiques faites à l’endroit des responsables de la fédération, notamment les accusations relatives à la promotion des parents amis et connaissances. Il a mis tous ceux qui font ce procès au défi de sortir dénoncer des cas de ce genre de pratique. «Les joueurs font même des sacrifices en venant jouer à l’équipe nationale», dit-il. Pélé a saisi cette occasion pour remercier le Président de la République qui a bien voulu prendre des engagements sur le football au Niger, avec le financement des clubs et la prise en charge de l’équipe nationale. Dans le même ordre d’idée le président de la FENIFOOT a rappelé les efforts de la fédération pour la formation et la constitution des équipes féminines. Ce qui est désormais une exigence de la FIFA et une des conditions pour les pays de bénéficier d’autres avantages. Il a rassuré les Nigériens que la fédération fait des efforts pour permettre à notre pays d’avoir un rang honorable dans les classements de la FIFA et de la CAF. Il a invité les Nigériens sans discrimination aucune à se mobiliser derrière l’équipe nationale et les clubs engagés dans les compétitions africaines.

 Ali Maman(onep)