Conférence du Médiateur de la République à l’Université Suisse UMEF au Niger : Connaître l’institution du Médiateur de la République

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maiga, a animé  mercredi dernier  une conférence débat à l’Université Suisse UMEF du Niger sur la connaissance de l’institution « Le Médiateur de la République ». Cette conférence s’inscrit  dans le cadre de la semaine de l’étudiant organisée chaque année dans cette université. Elle vise à faire découvrir aux étudiants de cette université en droit, en administration et en management, l’institution le Médiateur de la République,  cette institution de protection et de défense des droits des citoyens contre le dysfonctionnement de l’administration.

Après le mot de bienvenue du Recteur de l’université UMEF de Niamey, le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maiga, a salué cette initiative d’organiser une conférence débat sur l’institution qu’il préside. Il s’agit pour le Médiateur de la République, qui accorde une importance capitale à l’éducation et à la formation professionnelle, d’édifier les étudiants sur le rôle du Médiateur, la saisine du Médiateur de la République, les conditions de recevabilité d’un recours au Médiateur de la République, et sur comment saisir le Médiateur de la République.

Toutes ces interrogations ont trouvé leurs réponses à travers une présentation power point de l’institution par l’un des Conseillers du Médiateur de la République. Répondant ensuite aux questions des étudiants, Me Ali Sirfi Maiga a d’abord précisé que le Médiateur de la République est une autorité administrative indépendante investie d’une mission de service public instituée par la loi No 2011-18 du 8 août 2011, modifiée et complétée par la loi No 2013-30 du 17 juin 2013. Il est chargé d’intervenir auprès des administrations publiques en vue de réparer les torts commis aux citoyens du fait de leur dysfonctionnement ou des abus de leurs agents. Le Médiateur de la République est chargé aussi de régler de manière consensuelle les litiges opposant les citoyens à l’administration, aux collectivités territoriales, aux établissements publics et aux organismes investis d’une mission de service publique. Il doit aussi contribuer à la modernisation de l’Etat par des propositions de mesures de réformes et d’amélioration des services publics ; défendre les droits de l’enfant et des personnes vulnérables ; assurer l’accès des citoyens à l’information publique et aux documents administratifs ; et accomplir toute action de conciliation entre l’administration publique et les forces socioprofessionnelles.

A la question de savoir qui peut saisir le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maiga a répondu qu’il s’agit de toute personne, physique ou morale, victime de dysfonctionnement  d’une administration de l’Etat, d’une collectivité territoriale, d’un établissement public, du Président de la République, du président de l’Assemblée Nationale, du Premier Ministre, des Présidents des autres Institutions de la République, des Présidents des Conseils Régionaux et Communautaires, les Médiateurs des autres pays pour les réclamations dont ils auront été saisis, les représentants des mineurs, des autorités et organismes en charge des questions des mineurs, les personnes vulnérables ou leurs représentants, le Médiateur de la République lui-même. Après un débat fort enrichissant entre les étudiants de l’Université Suisse UMEF du Niger et le Médiateur de la République, la conférence s’est achevée sur une note de satisfaction générale.

(Cellule communication MR)