Conférence ‘’Matassa Guindey’’ à Tillabéri : Renforcer de la résilience des jeunes à l’extrémisme violent dans le Nord de la région

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Sékou Doro Adamou a présidé le mardi 14 septembre 2021 dans la salle de réunion du gouvernorat de Tillabéri, une conférence dénommée ‘’Matassa Guindey’’ pour les jeunes leaders. S’inscrivant dans le cadre du Projet des jeunes leaders dénommé ‘’ON EST ENSEMBLE’’ cette conférence ‘’Matassa Guindey’’ organisée par l’ONG Search for Common Ground sous le financement de l’Agence des Etats-Unis d’Amérique pour le Développement (USAID), a pour objectif spécifique de renforcer la résilience des jeunes à l’extrémisme violent et de promouvoir la stabilité à long terme dans le nord de Tillabéri.

Dans son discours, le ministre de la Jeunesse et des Sports a indiqué que cette conférence Matassa Guindey dont le centre d’intérêt cadre avec les objectifs de paix a pour objectif, «de partager les idées et les histoires inspirantes des jeunes leaders afin d’inciter d’autres jeunes à croire en leurs capacités, à surmonter les défis et les obstacles qu’ils jugent inaccessibles ». «Cette activité est en adéquation avec le Programme Renaissance Acte 3 et la Déclaration de Politique générale du Gouvernement dont les axes reposent sur la promotion de la paix, la quiétude sociale et la stabilité du pays», a souligné M. Sékou Doro.

Le ministre de la Jeunesse et des sports a souligné que malgré les efforts déployés par l’Etat, la région de Tillabéri continue par endroit d’être victime par des exactions des groupes armés non étatiques, avec plusieurs violations de droits de l’homme, des déplacements des populations et l’accès limité aux personnes déplacées internes à l’assistance humanitaire. «Cette situation compromet les efforts de développement et confirme bien le lien étroit qui existe entre sécurité et développement», a-t-il expliqué ajoutant que, «la question de la jeunesse est fortement liée aux questions sécuritaires et de consolidation de la paix».

M. Sékou Doro a par ailleurs notifié que «les jeunes représentent la majorité de la population de notre pays car, a-t-il dit, les 2/3 ont moins de 24 ans soit 67%». «Il faut alors les protéger et s’appuyer sur eux, établir un dialogue avec eux et leur donner les moyens et les espaces d’expression», a-t-il déclaré, à cet effet. «Avec leurs pairs, les jeunes développent eux-mêmes leurs messages de société inclusive, au lieu d’être des bénéficiaires passifs. Ils sont plutôt des acteurs définissant le développement paisible de leurs communes, de leurs communautés, ce qui va leur permettre de réaliser leur potentiel, d’être des moteurs de changement et des militants de la paix, en faveur de la tolérance», a-t-il fait savoir.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports leur a enfin réaffirmé l’engagement des plus hautes autorités pour le rétablissement de la paix, de la sécurité et de la confiance mutuelle. Il a remercié l’USAID pour son engagement et sa détermination à accompagner l’Etat et ses partenaires dans les efforts de consolidation de la paix et la lutte contre l’extrémisme violent.

Le Secrétaire général adjoint de la Région de Tillabéri, M. Abdou Dan Dada a félicité et encouragé l’ONG Search for Common Ground pour avoir organisé ce genre de rencontre combien importante pour la jeunesse de la région de Tillabéri, soucieuse du devenir de notre pays et pour les efforts dirigés à l’endroit de la région pour lutter contre l’extrémisme violent. «Ce projet revêt une importance capitale pour le développement des communautés, du fait qu’il donne la chance aux jeunes filles et garçons pour qu’ils puissent s’investir pleinement dans les activités de développement à travers la participation active dans les actions communautaires», a-t-il indiqué. Le SG.A a enfin remercié et salué l’ensemble des organisateurs de cette conférence notamment, l’ONG Search for Common Ground, le ComDev et l’USAID, pour tous les efforts dans la consolidation de la paix et la lutte contre l’extrémisme violent dans la région.

Quant à la Cheffe de Mission de l’USAID, Mme. Jo Lesser Oltheten, elle a notifié que cette activité fait partie des investissements annuels des 200 millions de dollars US de l’USAID au Niger pour l’aide humanitaire vitale et les programmes de développement dans les domaines de gouvernances, paix, justice, agriculture, éducation et santé.

La Directrice Pays de Search For Common Ground Niger-Burkina Faso, Mme Béatrice Abouya a pris la parole pour indiquer que le projet a encadré 150 jeunes qui ont accompli un travail incroyable dans toutes les communes du projet. Mme Béatrice Abouya a également fait un plaidoyer à l’endroit des autorités du Niger pour la mise en place de politiques favorables d’encadrement et d’implication des jeunes dans les efforts d’atténuation et de stabilisation des conflits.

Les jeunes leaders bénéficiaires de l’assistance de l’USAID à travers ce projet ont tour à tour pris la parole pour partager leurs expériences et appeler les autres jeunes à leur emboiter le pas.

Soulignons que les communes d’intervention de ce projet sont Abala, Ayorou Banibangou, Bankilaré et Sanam.

Mahalmoudou Touré Maïmouna  ANP/ONEP Tillabéri