Consommation  abusive de la viande : Un nutritioniste se prononce sur la question

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Elles sont très nombreuses les personnes qui consomment aujourd’hui, à Niamey excessivement  de la viande sans penser à leurs conséquences. Or, selon les nutritionnistes, la consommation abusive de la viande constitue un danger pour la santé de l’homme. La viande, bien qu’elle procure beaucoup de  vitamines à l’organisme, peut entrainer diverses maladies chez l’homme.

Pour  le  nutritionniste Abdoul-Razack Bello, la viande a plusieurs vertus sur l’organisme. D’abord, la viande est très riche en protéine de qualité. Et  que la protéine est importante pour la construction et la réparation de l’organisme. «Quand vous prenez 100 g de viande, vous avez à peu près 20 à 25 de protéine». Ensuite, a ajouté le nutritionniste Bello, elle a une teneur en fer ; c’est pour cette raison que dans la stratégie de lutte contre la carence en fer, on préconise la consommation des produits pour avoir le fer. «Le fer est également important lorsqu’on sait que notre pays le Niger est un pays où la carence en fer touche pratiquement plus de 2/3 des enfants de moins de 5 ans ; la carence en fer peut être résolue à travers une consommation adéquate d’aliments riches en fer comme la viande», a-t-il déclaré. Autre élément nutritif  qu’on retrouvera dans la viande, témoigne M. Abdoul-Razack Bello,  ce sont les vitamines du groupe B. En effet,  les vitamines du groupe B sont des éléments qui sont importants pour la plupart des  nombreuses réactions qui se passent dans l’organisme.

En plus des protéines, des vitamines et des sels minéraux, M. Abdoul Razack Bello a précisé qu’il y a aussi des risques liés à la viande. Parmi ces risques,  il  y a la graisse que peut contenir la viande et qui peut avoir des conséquences sur la santé. Certaines viandes sont riches en acide gras saturé et l’acide gras saturé peut entrainer la survenue des maladies cardiovasculaires. « C’est pour cette raison que la consommation de la viande  grasse  est déconseillée pour pouvoir éviter les maladies cardiovasculaires. «Dans notre contexte, lorsqu’on va chez les bouchers, on nous sert souvent de la viande avec beaucoup de graisse que nous consommons. Il faut savoir que cette graisse est un concentré d’acide gras  saturé qui peut avoir des conséquences sur la survenue des maladies cardiovasculaires». Il a également expliqué que la consommation de la graisse peut avoir une influence sur  l’obésité. Pour  le nutritionniste,  la consommation excessive de la viande va entrainer chez certaines personnes plus âgées la survenue de la goutte parce que cette viande est riche d’un composé qu’on appelle l’urique.

En plus de la goutte, des maladies cardiovasculaires et de l’obésité,  M. Abdoul-Razack Bello explique qu’il y a d’autres conséquences liées à la consommation de la viande parce que les grands consommateurs de la viande ont également un mauvais transit intestinal ; autrement dit, la consommation de viande va favoriser la survenue de la constipation.

 

Maintenant, quand on prend la consommation selon le type de cuisson de viande parce que souvent la viande est cuite mais malheureusement elle est cuite de façon excessive, du coup quand on va chez le boucher, la viande qui est mise sur le feu depuis le matin, c’est la même viande qu’on peut retrouver le soir et cette viande est complètement carbonisée, ce qui peut favoriser la  survenue des cancers.

Autres conséquences liées à la viande, selon le nutritionniste, c’est  une plus grande fatigue, lorsqu’on consomme excessivement la viande, on la digère mal et cela peut favoriser la fatigue.

 

Pour  conseils  à prendre afin d’éviter les risques liés à la consommation de la viande,  M. Abdoul-Razack Bello demande de modérer la consommation de la viande pour éviter la plupart des maladies cardiovasculaires. Parce que la FAO et l’OMS ont défini des seuils par rapport à la consommation de la viande. Ensuite, de faire alterner avec d’autres sources de protéine notamment les légumineux d’origine végétale, les poissons. Aussi, éviter de manger de  la viande carbonisée. «On n’a pas besoin d’un kilo de viande par jour les besoins de l’organisme, c’est au tour de  250 à 300 g par semaine. Et malheureusement, on peut voir des personnes qui consomment un kilo de viande par jour, ce qui est nocif pour la santé.

 

Par Yacine Hassane (onep)